ZoomCast 15 : N-Vibe, le premier GPS vibrant

Lorsqu’on observe l’évolution des aides techniques susceptibles d’accroître significativement l’autonomie des personnes déficientes visuelles, force est de constater que celles relatives au géoguidage font l’objet de toutes les attentions de la part des différents acteurs du handicap en ce début de XXIe siècle.
Dans ce contexte et à l’occasion de la quinzième édition du ZoomCast, j’ai eu le plaisir de m’entretenir avec Charlie Galle : ingénieur de formation et cofondateur de la start-up N-Vibe qui a conçu un produit innovant et prometteur permettant aux aveugles et malvoyants de mieux appréhender leur environnement.

A noter qu’il y a un petit bonus niché dans le podcast ; reste à voir si vous le trouverez. 😉

25 réflexions sur « ZoomCast 15 : N-Vibe, le premier GPS vibrant »

  1. Bonjour. Merci pour cet entretien.
    Le service sera opérationnel partout dans le monde ou uniquement en France pour son début?

  2. Et le service sera disponible quand au Canada? Je suis très intéressé je suis moi-même non-voyant et je suis intéressé d’être distributeur

  3. Hum… intéressant mais… 300€ par an je comprend mieux pourquoi on s’attarde comme ça sur les prix de la concurance. Je vais m’en tenir au méthode classiques qui ne sont pas si inaccessible que ça…

  4. Bonjour, je salue cette initiative très enthousiasmante et prometteuse. Je crois volontiers dans le confort du guidage que N-Vibe apportera. J’habite près de la mer, dans le Morbihan. Lorsque Galileo sera pleinement opérationnel, cela facilitera peut-être les balades sur les sentiers côtiers. Bon vent à N-Vibe!

    1. Merci pour ton message Patrick. Comme toi, j’ai hâte de tester N-Vibe avec Galileo, notamment sur des trajets où il est nécessaire d’avoir un géoguidage qui soit le plus précis possible ,à l’instar de mes pérégrinations équestres. 😳
      En outre, il est probable que ce genre de technologies pourra, à terme, permettre aux déficients visuels d’être plus autonomes, par exemple pour organiser des vacances en couple quand les deux partenaires ont le même handicap et qu’ils souhaitent juguler l’immixtion de personnes tierces…

  5. Bonjour Kevin et Charlie ! Bonjour à toutes et à tous ! Très intéressant c’est ! Je ne sais pas si j’achèterais le N vibe mais en tout cas le partenariat avec la SNCF paraît intéressant et encourageant pour notre indépendance et notre autonomie ! Donc, longue vie à Éden cast est un and–vibe à bientôt, Joachim !

  6. Ayant une vision culminant à un vingtième et étant très mal entendante, (implant cochléaire d’un côté et appareil auditif de l’autre) Ce projet me parait intéressant… ça m’intéressera encore plus quand ils feront « vibrer » les feux rouges… je n’arrive que difficilement à détecter la provenance des sons, d’autant que l’entretient du matériel n’est pas toujours optimal.

    1. Effectivement Inès. D’ailleurs en préparant ce ZoomCast, je pensais notamment aux personnes atteintes de surdicécité. 😉

  7. Bonjour,

    Merci pour cette présentation. Projet vraiment intéressant.

    Kevin, comment ça le rose pour les filles 😛

    A suivre très bientôt alors ! 😊

  8. Bonsoir,

    Il peut y avoir plusieurs intérêts à un abonnement comme le fait que les bracelets ne nous appartiennent pas, lorsque des nouveaux modèles sortent, on peut imaginer les échanger gratuitement, pas de souci de garanti en cas de dysfonctionnement… Avec le temps, ça peut aussi être une aide financé par les MDPH, on peut imaginer aussi d’autres subventions. Puis après pourquoi pas un abonnement à la carte, un mois on n’en a pas spécialement besoin alors on supprime l’abonnement, comme avec les plateforme de SVOD, et on le remet le mois suivant parce qu’on sait qu’on va devoir se déplacer beaucoup plus dans des lieux inconnus, petite suggestion. 😊

    Personnellement, aucune aide au guidage existante ne me correspond, je ne supporte pas avoir une oreillette quand je marche, j’aime la discression et j’avoue que les lunettes avec caméra, ou le sac à dos, j’ai oublié le nom 🤔 Mais ça a le mérite d’exister, et c’est aussi en ayant toutes ces idées qu’un jour on trouvera ce qui se rapproche de l’idéal pour les uns ou les autres, moi j’avoue que les bracelets ça me plaît bien pour toutes ces raisons, discression, autre canal que mes oreilles… et puis s’ils sont jolis et intuitifs dans l’utilisation…

  9. Très belle initiative ! moi qui suis mal-voyant de naissance et aveugle depuis plus d’un an, je trouve que ce système de bracelets est très intéressant et comme il est dit dans ce très bon podcast, les oreilles restent a découvert et par conséquent, nous pouvons porter attention a tout ce qui nous entourent. de plus, la précision va être amélioré avec Galiléo. alors, je suis partant pour m’équiper de’N-VIBE et retrouver mon autonomie.

    PS : Merci Kévin pour ton travail et toutes les infos qui concerne l’accessibilité.

    1. Merci à toi Super Titi pour ta confiance. Dans la mesure où tout ce qui est disponible sur Edencast est totalement gratuit depuis plus de neuf ans, c’est toujours gratifiant de lire ces gentils messages.

  10. Bonjour
    Je trouve ces informations très intéressantes et très importante d’autant plus quand on commence à en avoir besoin et que l’on a pas vraiment d’expérience dans le domaine
    Il n’est pas forcément toujours très facile de trouver ce que l’on cherche
    Je n’ai bien sûr pas tester ce GPS vibrant mais je pense qu’il n’est pas forcément destiné uniquement aux gens qui ont des problèmes de vision en effet avoir le nez sur un écran pour se guider peut également être très dangereux pour tout le monde et peut-être serait-il possible de toucher un plus large public et donc de baisser le coût pour tout le monde

  11. je trouve „cette présentation indigente, d’un simplisme confondant… Ce dispositif est à la base des cannes électroniques, qui demande un lourd apprentissage.Je trouve fort de café d’oser prendre des commandes sur la base d’informations aussi sommaires.

    1. Et pourtant, N-Vibe n’a pas grand chose en commun avec les cannes électroniques, si ce n’est le retour tactile.
      Tandis que la canne électronique permet de détecter des obstacles à distance, la solution N-Vibe, quant à elle, a vocation à guider l’utilisateur grâce à l’exploitation des informations satellitaires de type GPS / Galileo sans perturber l’analyse auditive de l’environnement…

  12. Ce podcast était vraiment très intéressant. C’est vraiment bien d’avoir pensé aux personnes qui ont un double handicap. Kevin quand tu auras les bracelets sa serait bien que tu nous fasses un retour d’expérience sur ce produit. Ce concept a l’air très prometteur. Longue vie à N-vibe.

  13. Désolé, mais on reste dans le domaine du déclaratif.
    Aucun navigateur GPS piéton n’est très efficace, et on ne dit pas en quoi la solution vibrante apportera une solution efficace à ses insuffisances: par exemple de quel côté aller pour poursuivre son trajet lorsqu’on sort du métro ou descent d’un bus.
    Je pense que le son, qui ne se limite pas à la parole reste indispo ensable pour des infos comme le nom des rues et leur numéro.

    1. Ayant eu l’occasion d’expérimenter des trajets en géoguidage tactile (que ce soit via l’Apple Watch ou à travers une plage braille connectée à VoiceOver), je peux attester que le retour sonore n’est pas une condition sine qua non pour être géoguidé dans de bonnes conditions. Pis, il peut même s’avérer contre-productif lorsque la synthèse vocale se met soudainement à bavasser à l’insu de l’utilisateur, alors qu’il est en train d’analyser un carrefour complexe.
      Pour autant, je ne suis aucunement le promoteur de la solution N-Vibe ; ses concepteurs sont plus à même de le faire !
      Le plus important à mon humble avis, c’est que les déficients visuels aient le choix en matière de géoguidage et si N-Vibe peut apporter sa pierre à l’édifice de l’autonomie, on ne peut que saluer et encourager cette initiative de la part de gens qui ne connaissaient pas ce milieu et qui s’y sont intéressés dans le seul objectif de faciliter la vie à leurs concitoyens en situation de handicap.
      Quoi qu’il en soit, ce sera, comme toujours, au public ciblé de trancher.

      1. Bonjour Kevin,

        Après avoir écouté mais pas jusqu’au bout ce podcast j’avoue avoir été plutôt agacé par son contenu.
        Avant tout pourquoi dénigré blindSquar? J’utilise ce dernier depuis des années et j’en suis pleinement satisfait. Pour ma part j’ai besoin d’un GPS qui me donne des informations parlés et non pas que des vibrations. Ce sont justement les noms de rues qui me permettent de bien m’orienter et d’avoir une représentation spatiale de mon environnement surtout dans des lieux qui ne sont pas quotidiens. Les noms de rues et autres infos sont fondamentales et leurs écoute ne nuit en aucune façon ma concentration et n’altèrent pas ma sécurité ! Me laisser guider par des vibrations gauche, droite, demi-tour n’amélioraient aucunement mon autonomie. Je précise que je me déplace uniquement à la canne et parcours chaque jour une moyenne de 5 kilomètres, jepréviligie la marche à pied pour conserver une activité physique et entretenir mes techniques de déplacement. Kevin je suis vraiment étonné que tu puisse plebisciter un tel système bien peu pertinent.
        Je suis persuadé que les DV qui se déplacent seuls soient intéressés par ce gadjet d’un autre âge…
        Kevin je t’encourage à revoir ton opinion sur BlindSquare !

        1. Bonjour Georges.

          J’ai l’impression que tu t’es fourvoyé sur l’objectif de ce podcast, dans la mesure où il ne vise nullement à plébisciter la solution N-Vibe mais simplement à la faire découvrir au public de ce site et à mon humble avis, il y a une grande différence entre ces deux actions.
          Par ailleurs, à aucun moment j’ai dénigré Blindsquare mais simplement indiqué que je ne l’utilise pas, nonobstant la pleine connaissance de ses fonctions de guidage. Cependant, à la lecture de ton commentaire, il m’apparaît que c’est plutôt toi qui te permets de dénigrer N-Vibe en l’affublant de « gadget d’un autre âge » (sic), alors que tu ne l’as jamais essayée, ni même pris la peine d’écouter l’épisode dans son intégralité.
          Enfin, tout comme toi, je n’utilise que la simple canne blanche pour mes déplacements mais ce n’est pas pour autant que je considère que le son est essentiel pour du géoguidage. C’est un confort d’utilisation certes, mais en aucun cas une nécessité. Sans quoi, les personnes atteintes de surdicécité seraient bien en peine.

          Encore une fois, la seule chose qui importe, c’est la diversité en matière d’aides techniques à l’aune des desiderata de chacun.

          Cordialement.

  14. Moi j’adore cette idée, et je serais intéressé pour tester cet outil. Malheureusement ce qui me rebute un peu c’est le prix par mois.

    1. Je te comprends Leïla !
      Tu pourrais Éventuellement profiter de la promo estivale à 15 € qui sera proposée à l’occasion du lancement. Cela te permettrait de tester le service à moindre frais et sans engagement. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *