Linux en aveugle au quotidien

Accueil Forums InfoTech Linux en aveugle au quotidien

Brice
Participant

Bonjour à tous,
Je souhaiterais savoir si certain d’entre vous utilise une distribution Linux au quotidien ?
Pour ma pars j’ai déjà essayé d’en utiliser plusieurs, mais je retourne très vite sur mon Mac car je suis vite bloqué dans mes actions.
Pourtant il y a des points forts qui m’attire chez Linux…
J’attends vos retour d’expérience pour savoir si c’est moi qui abandonne trop vite ou si une utilisation un peu poussé est compliqué.
En attendant de vous lire, bonne journée

Assaad
Participant

Coucou Brice,
Moi aussi je suis intéressé par ce sujet, une question : est-ce que vous utilisez Linux avec votre Mac?
Parce que moi, j’ai bien essayé avec mon Macbook Pro 2019 mais la puce T2 d’apple m’a causé bien des soucis,
Alors si vous arrivez à utiliser le système avec votre mac, j’aimerais bien savoir quel modèle possédez vous,
J’attends votre retour et passez une bonne journée 😁

Mathieu Martin
Participant

bonjour,

Je pense, mais c’est que mon avis, que linux est très bien pour du serveur.

Je trouve l’interface graphique très bancale avec Orca, de plus, il faut être expérimenté, quoi qu’on en dise, et malgré se que souhaitent faire croire certains…

Bonne journée,

Mathieu

Mathieu Martin
Participant

Pour étayer mes propos, je pense que Mac OS c’est bien plus simple pour les débutants. Pour n’importe quelle action avancer sur Linux il faut très souvent passer par le terminal… Après, c’est à chacun de se faire son avis.

Brice
Participant

Assaad : je n’ai pas essayé d’installer Linux sur mon Mac
Mathieu : Pour ma pars j’utilise déjà Linux pour un serveur multimédia chez moi qui partage mes musiques et films en DLNA sur mon réseau local.
La ligne de commande ne me fait pas peur, mais j’aurais espéré pouvoir faire un peu plus avec l’interface graphique.
Mais je suis déjà heureux de voir que je ne suis pas le seul à m’intéresser à ces distribution.

François Le Berre
Participant

Bonjour, pour ma part j’essaye d’utiliser le race Berry qui tourne sur Linux mais depuis mon PC via mon réseau local avec le service SS hache. Je ne maîtrise pas du tout le lecteur d’écran Orca malheureusement. Sinon l’association a c’est-y hache hache propose une distribution qui tourne sur clé USB. Elle est déjà configuré pour la basse vision. Elle permet de faire du braille de mémoire. Il suffit de la brancher sur un PC et de le démarrer avec la clé USB pour avoir un système Linux accessible avec des raccourcis. À vous de jouer et d’essayer il semblerait que ce soit très simple d’emploi. Mais moi je cherche toujours à faire du race Berry pie et là j’ai déjà plus de mal

Brice
Participant

@François j’utilise un Raspberry comme serveur, comme vous je passe par une connexion en SSH pour le piloter.
Il y a un certain nombres de commandes à apprivoiser pour pouvoir commencer à bidouiller correctement 😊
J’ai acheté ce micro ordinateur pour justement commencer à apprendre Linux sans avoir peur de perdre quelque chose d’important, je suis vraiment partis dans l’optique que je peux le planter et le remettre à zéro en quelques minutes.
Je suis loin d’exploiter la totalité des capacités du Raspberry et Linux, mais dès que j’aurais plus de temps à y consacrer, j’irais plus loin dans les possibilité de ce petit bijou.

Melanie44036
Participant

Bonjour à tous, je suis nouvelle sur Edencast et j’utilise Linux depuis 19 ans
et AcccessDVLinux depuis 5 ans, un système riche en outils de compensation du handicap et en raccourcis-claviers pratiques et adaptables. Ce système est utilisé facilement par des non-voyants que je peux accompagner à distance. Les outils de compensation du handicap de ce système sont également utilisables sur la distribution Mint (base Debian) et sur Raspberry. Nous travaillons avec une entreprise, Digital4Better, qui a fabriqué pour nous un logiciel simple d’apprentrissage du clavier et un logiciel de remplissage de chèques, toujours sur Linux ce qui n’existait pas auparavant.
Nous faisons bien d’autres choses encore. Pourrons-nous échanger à ce sujet ? Je ne sais pas si on peut mettre un lien sur ce forum ? Notre système est accessdvlinux et notre association est ACIAH de Châteaubriant. Alolrs peut-être à bientôt ?

Jean-Philippe
Participant

Bonjour à tous,

Je pense pour ma part qu’il faut bien distinguer les choses. La première difficulté, c’est si on doit installer Linux soi-même, mais ça c’est aussi difficile que d’installer n’importe quel système (installer Windows ou Mac sur un ordi vide revient au même). Donc évidemment, tester un Linux installé soi-même expose forcément à faire de la technique (et beaucoup parfois quand on parle de Linux sur Mac).

Par contre au quotidien, c’est beaucoup plus proche d’un PC avec NVDA que de Mac et, en cela, bien plus facile pour les gens débutants. Ceci parce que apprendre Mac est, pour certains, tout de même ultra difficile, avec sa logique de navigation et ses nombreux raccourcis, alors qu’en PC, la logique de spatialisation aide beaucoup à s’y retrouver. En tout cas c’est mon expérience à moi et aux personnes que j’accompagne via Hypra, dont certaines ont abandonné Mac car il demandait trop d’aisance avec les raccourcis et la navigation leur paraissait difficile à conceptualiser.

Le troisième niveau est celui de ceux qui veulent faire autre chose qu’utiliser: installer des logiciels, paramétrer des choses un peu avancées, etc. Ici, bien que le terminal ne soit pas indispensable, il peut effectivement être requis pour certaines configurations. Mais pour déployer un Linux auprès de plus de 200 personnes primo accédantes à l’ordinateur ou très fragiles vis-à-vis des techno, je peux vous dire que ce genre de situation n’arrive qu’aux bidouilleurs qui veulent une maîtrise de leur ordi allant au-delà d’un simple usage. Car sinon, le graphique se suffit.

Reste enfin à voir ce que les gens qui ont trouvé ça compliqué ont essayé. Comme vous relevez souvent de la première partie de ma réponse, forcément si vous avez opté pour une distribution mal accessible ou genre GNOME, ça a pu vous paraître complexe. Sans compter l’effet habitude d’un environnement qui vous convient.
Pour les personnes utilisant MATE, Orca fait bien le travail et son usage au quotidien se passe bien sans devoir faire du terminal.
Si difficulté il y a, c’est que l’écosystème est foisonnant et choisir par soi-même est difficile et incertain. Mais pour les gens qui l’achètent out of the box avec Linux déjà prêt, ça passe tout seul, comme n’importe quel PC en fait.
Amicalement,

Brice
Participant

Merci pour vos retours
Pour que ce sujet aide un maximum de personnes, pouvez vous expliquer comment se procurer les distributions dont vous parlez et leurs points forts ?
Si j’ai bien compris, vous ne parlez pas des même aides au sein de Linux ?
@Jean-Philippe, la difficulté de MacOs est propre à chacun, pour ma part j’avais l’habitude d’utiliser Windows entant que voyant et lorsque j’ai perdu la vue j’étais complètement perdu avec NVDA.
Alors que je connaissais le système d’exploitation sur le bout des doigts.
Et c”est en achetant un Mac que j’ai repris gout à faire de l’informatique, chaque personne est différente face à son clavier lol

Jean-Philippe
Participant

Bonjour Brice,

Le fait qu’un voyant se sente perdu en passant de Windows à NVDA n’a
rien de surprenant, tout tient à l’accompagnement initial (ou à
l’auto-formation), or ça ne va pas de soi. C’est, me semble-t-il, plus
un souci de bascule utiisation voyants-non voyant qu’un débat sur la
simplicité de l’OS. Pour une personne jamais informatisée ou avec peu de
mémoire ou de technophilie, je crois que la spatialisation reste le plus
naturel à acquérir. Mais après oui, c’est aussi une question de
trajectoire, surtout quand on parle de handicap acquis, ça dépend de
cequ’on croise, de son état quand on le croise, etc.

Pour votre question de où trouver les OS, si vous relevez de la première
catégorie que j’ai proposée, vous pouvez télécharger sur debian.org ou
le site d’ubuntu les images de CDs d’installation et les installeurs
sont accessibles. Idem pour accessdvlinux.

Cordialement,

Melanie44036
Participant

Bonsoir, j’avais plus de 20 ans de pratique sur Windows que je connaissais bien. Quand je suis passée à Linux, je pensais avoir besoin de temps pour m’y adapter; En réalité j’ai été adaptée en deux jours et je ne suis jamais revenue sous windows.

Les personnes qui viennent nous voir aux ateliers sont sous windows, mais elles ont de grosses difficultés. Nous restons avec elles sous windows et nous leur montrons AccessDV Linux et la plupart du temps elles l’adoptent car le système est simple.

Les personnes n’ayant jamais fait d’informatique, nous les passons directement sur AccessDVLinux et ça se passe bien. Il en est de même pour les personnes non-voyantes que nous accompagnons par téléphone.

Notre système est en train d’évoluer puisque nous l’utiliserons à partir de Linux-Mint et sur un Raspberry. Il est donc indisponible pour quelques temps encore. Par la suite, bientôt, nous pensons qu’il est mieux d’acheter une clé USB prête à l’emploi étant donné le prix très modique.

Nous étions aujourd’hui au SEIS de Rennes -salon des expérimentations et initiatives solidaires – et les démonstations que nous avons faites ont été très appréciées, notamment sur la “machine à lire”.

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 jour et 17 heures par Melanie44036. Raison: fautes de frappe à corriger

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Déficience visuelle et autonomie