Test de Voice Dream Scanner

A l’instar de KNFB Reader ou encore Prizmo Go, Voice Dream Scanner permet de transformer l’iPhone en machine à lire. Ayant eu le plaisir de l’évaluer à l’occasion de son lancement officiel le 30 mars, voici un petit retour après quelques jours d’utilisation !

Introduction

Voice Dream Scanner est un logiciel de reconnaissance optique de caractères (OCR) dédié aux aveugles et malvoyants sous iOS.
Son éditeur n’est pas un nouveau venu, puisqu’il propose depuis plus de cinq années l’application de lecture Voice Dream Reader, laquelle est unanimement considérée par de nombreuses personnes déficientes visuelles comme l’une des meilleures apps de tous les temps sur iPhone.

Voice Dream Scanner (que l’on nommera VDS dans cet article) débarque ainsi à une époque où de plus en plus d’activités ont tendance à s’effectuer en mobilité et où les smartphones sont désormais considérés comme de véritables ordinateurs de poches, n’ayant plus grand chose à envier aux bon vieux PC traditionnel.
Au-delà de la promesse initiale, l’objectif de VDS (et d’autres programmes du même acabit) ambitionne également d’inciter les personnes en situation de handicap visuel à s’affranchir du carcan technologique et financier que constituent certains produits issus du handicap business, et l’on aurait tort de s’en plaindre au regard de l’attitude de certains éditeurs qui, à notre détriment, sont devenus de véritables rentiers.

C’est donc dans ce contexte que VDS a été lancée sur l’App Store au cours du week-end dernier et en matière de reconnaissance de caractères, elle doit néanmoins faire face à une sérieuse concurrence mais est cependant dotée de caractéristiques non-négligeables.

Interface

Bien qu’elle n’arbore pas vraiment l’affichage traditionnel initié par Apple, l’interface de VDS n’en reste pas moins simple et pratique à l’usage pour une personne aveugle ou malvoyante. Au lancement de l’application, on accède directement à une série de huit boutons successifs, que l’on peut explorer avec VoiceOver (via un balayage linéaire à un doigt).

  • Menu : permettant notamment d’accéder aux paramètres, à l’aide en ligne et aux autres apps de l’éditeur ;
  • Importer une photo : dans le cas où l’on aurait enregistrée une image au sein de la photothèque d’iOS ;
  • Aperçu de l’image ;
  • Capturer l’image (en vue de son traitement) ;
  • Détection des bordures : si activé, l’iPhone émettra des bipes sonores afin de mieux guider l’utilisateur dans le cadre d’une numérisation optimale ;
  • Flash : activé ou désactivé en fonction de l’éclairage de la pièce ;
  • Mode lot : numérisation massive de documents, utile pour un livre par exemple ;
  • Capture Auto : selon qu’il est en manuel ou automatique, VDS peut analyser votre position et effectuer la numérisation quand elle juge que les conditions sont réunies pour une reconnaissance correcte.

La simplicité avant tout

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Voice Dream Scanner ne s’embarrasse pas de fonctions superflues puisqu’elle a été pensée pour permettre à l’utilisateur d’aller à l’essentiel. En ce sens, elle tranche nettement avec KNFB Reader dont les évolutions ne sont pas nécessairement pertinentes pour quelqu’un qui n’a besoin que de lire son courrier ou des documents ponctuellement. Par bien des aspects, VDS s’inspire beaucoup de certaines machines à lire commercialisées par les distributeurs de matériels adaptés, dont l’acquisition est autrement plus dispendieuse.

En théorie (et comme ses concurrentes), Voice Dream Scanner est capable d’analyser différents types de documents, des tickets de carte bancaire en passant par des factures, des cartes de restaurants… et il semble qu’en pratique aussi ; le plus difficile pour les tickets étant surtout de les garder dépliés au moment de la numérisation…

A l’issue du processus de reconnaissance, l’app nous propose de consulter le texte reconnu directement par le biais de la gestuelle de VoiceOver. Toutefois, il est également possible d’automatiser la vocalisation en passant par les réglages ; une fonction d’autant plus intéressante que VDS est en mesure d’exploiter les synthèses vocales de sa grande sœur Voice Dream Reader, à condition que cette dernière soit déjà installée sur le terminal.
Pour ma part, je trouve que c’est plutôt un bon point, surtout si l’on souhaite lire un livre que l’on aura pris soin de numériser ; cela nous évite de devoir utiliser les voix de Nuance présentes sous iOS, lesquelles ne sont pas toujours efficientes pour la lecture de textes longs, contrairement à celles d’Acapela par exemple.

Ici, il convient toutefois de préciser que si vous choisissez de le lire avec le lecteur d’écran, il est préférable d’attendre la fin de la reconnaissance de caractère, contrairement à la lecture automatique où l’énonciation du texte est instantanée. Malheureusement, VDS n’indique aucunement à l’utilisateur que la reconnaissance de caractères est terminée.

Quant au positionnement à adopter, il est plus ou moins similaire à n’importe quel logiciel de numérisation. Pour ma part, j’obtiens d’excellents résultats en plaçant tout d’abord l’iPhone au centre du document (en mode portrait), puis je le lève progressivement jusqu’à environ 25 à 30 cm. Néanmoins, cela ne saurait convenir à tout le monde et il faudra nécessairement réaliser des essais au cas par cas.

Si le résultat vous convient, vous pouvez décider de l’enregistrer en appuyant sur le bouton idoine. Dans le cas contraire, il suffit tout simplement de l’ignorer. Pour un résultat optimal, veillez à disposer d’un bon éclairage, l’utilisation du flash peut également se révéler d’une grande aide dans le cas où la pièce serait trop sombre donc il faut tester différentes configurations avant d’obtenir un résultat probant.
Enfin, il est important de préciser que tout le processus de reconnaissance est réalisé en local, ce qui nous évite de devoir dépendre d’une connexion internet.

Points forts

  • La simplicité de l’interface utilisateur ;
  • Une accessibilité optimale ;
  • La convergence technique avec Voice Dream Reader ;
  • La possibilité d’exporter le texte reconnu ;
  • Le tarif.

Points faibles

  • L’absence d’indication tactile pour l’aide au positionnement ; ce qui peut s’avérer indispensable notamment pour les personnes atteintes de surdicécité ;
  • Le double-tappe à deux doigts ne fonctionne pas lors de la lecture automatique ;
  • L’impossibilité de dédier un bouton physique de l’iPhone à la numérisation ;
  • L’absence de la prise en charge des raccourcis Siri pour lancer instantanément la numérisation à la voix ;
  • Aucune fonction 3D Touch.

Conclusion

Comme je le mentionnais dans mon introduction, nous sommes de plus en plus nombreux à nous passer des ordinateurs classiques au quotidien et la tendance ne risque pas de s’inverser dans les années à venir. Que l’on en soit conscient ou non, cela s’applique également aux personnes déficientes visuelles qui, grâce à l’iPhone, ont tôt fait de comprendre les avantages qu’un tel terminal communicant est susceptible de leur conférer en tant qu’aide technique.
A l’aune de ce postulat, force est de constater que Voice Dream Scanner complète avec brio la pléthore de fonctionnalités qui nous permettent aisément d’accroître notre autonomie et ce, à tout petit prix puisque VDS est proposé sur l’App Store au tarif compétitif de 6,99 EUR ; une tarification sans commune mesure avec KNFB Reader qui se distingue néanmoins par davantage de fonctionnalités.
Au final, c’est à vous de décider si cela en vaut la peine ou non, mais si la question de son acquisition peut légitimement se poser pour un utilisateur de KNFB Reader, je pense sincèrement que cette application mérite que l’on s’y intéresse ; ne serait-ce que pour sa simplicité d’utilisation et son tarif plutôt agressif !

Note

Ce test a été réalisé sur un iPhone XS Max, sous iOS 12 avec la version 1.0.1 (10101) de Voice Dream Scanner.

Bonus

A l’occasion du lancement de Voice Dream Scanner et en partenariat avec son éditeur, j’ai le plaisir de vous proposer de remporter l’un des deux codes qui vous permettra de la télécharger gratuitement. Pour se faire, je vous invite à respecter attentivement les règles suivantes :

  1. Ce concours a été organisé en partenariat avec Voice Dream, éditeur de l’application Voice Dream Scanner et prendra fin le dimanche 7 avril à 21h00.
  2. Pour jouer, il suffit de déposer un commentaire sur la page de l’article qui contient les règles du jeu.
  3. Une seule participation par personne est autorisée.
  4. Les gagnants seront sélectionnés à l’issu d’un tirage au sort à la fin du jeu.
  5. si vous ne souhaitez pas participer au concours mais tout de même poster un commentaire, merci de l’indiquer dans votre message.
  6. Seuls les gagnant seront notifiés par courriel, merci donc de spécifier une adresse valide. Dans le cas contraire, une autre personne sera sélectionnée à votre place !

Mise à jour du 7 avril à 22h15 : Merci à toutes et à tous pour votre participation. Finalement, ce sont deux filles qui ont été sélectionnées lors du tirage au sort dans le cadre de ce concours, à savoir : Adélaïde et Coralie. Félicitations les filles ! Surveillez bien votre boîte mail du coup. ?

Par ailleurs, s’il y en a parmi vous qui ont des questions sur le fonctionnement de l’application, je vous invite à les poser dans les commentaires de sa fiche (au sein de la logithèque).

53 réflexions sur « Test de Voice Dream Scanner »

  1. Bonjour, merci pour les infos, il faudra maintenant déterminer quel logiciel offrira le meilleur rapport qualité prix entre voice dream scanner et KNFB. Et oui, je souhaite participer au concours, merci!

  2. Merci à toutes et à tous pour votre participation. Finalement, ce sont deux filles qui ont été sélectionnées lors du tirage au sort dans le cadre de ce concours, à savoir : Adélaïde et Coralie. Félicitations les filles ! Surveillez bien votre boîte mail du coup, en veillant notamment à ce que le message ne soit pas considéré comme un spam. ?

    Par ailleurs, s’il y en a parmi vous qui ont des questions sur le fonctionnement de l’application, je vous invite à les poser dans les commentaires de sa fiche (au sein de la logithèque).

Les commentaires sont fermés.