Pétition : Désolidarisation des revenus du conjoint pour le paiement de l’AAH (MÀJ)

Mise à jour du 29 janvier à 16h38 : grâce à notre opiniâtreté collective, nous sommes enfin parvenus à franchir le cap des 100 000 signatures et ce, plus d’un mois avant la date fatidique ! Lorsque j’ai publié mon annonce, la pétition avoisinait les 87440 signataires et j’aime à croire que notre petite communauté a joué un rôle non-négligeable dans la compensation des signatures manquantes ! Un grand merci à toutes celles et ceux qui, par leur action, ont su démontrer avec brio que les initiatives citoyennes peuvent s’avérer efficientes ; y compris pour un public de niche comme le nôtre qui a trop tendance à confier son destin à une multitude d’associations, dont les ambitions ne sont pas toujours en corrélation avec nos aspirations.

Initialement publié le 25 janvier à 13h29 :

Chères lectrices, chers lecteurs,

En septembre 2020, une pétition a été mise en ligne afin d’attirer l’attention de nos sénateurs sur la situation des personnes handicapées dans le cadre familial et plus précisément, vis-à-vis du préjudice subi par le conjoint en raison de la façon dont est calculé le versement de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) sur les revenus du ménage.

Actuellement, dès lors que les revenus du couple dépassent le plafond des 19607 € annuels, l’AAH est automatiquement supprimée, rendant de fait la personne handicapée totalement à la charge de son ou sa partenaire. Une situation qui, si elle pouvait aisément se concevoir au Moyen-Âge, est tout simplement aberrante au XXIe siècle.

Au moment où je rédige ce message, cette pétition comptabilise 87440 signatures sur les 100 000 signatures requises pour être examinée. Si, vous aussi, considérez que l’autonomie des déficients visuels passe notamment par une indépendance financière vis-à-vis du conjoint, vous avez la possibilité de faire entendre publiquement votre voix en agissant dès à présent.