La keynote Apple et la mise à jour iBooks 3.0

La keynote de cette soirée fut courte mais intense. De mémoire, je n’avais jamais vu autant de produits Apple présentés en l’espace d’un peu plus d’une heure depuis mon intérêt pour cette boîte. D’ailleurs, Anthony disait que c’est la plus grosse Keynote depuis 1997, c’est pour dire.

En effet, ce n’est pas moins de 5 nouveaux produits qui ont été successivement annoncés par Tim Cook et Phil Schiller, après l’incontournable série de chiffres où l’on apprend notamment qu’il s’est échangé via iMessages 300 milliards de messages (soit 28 000 à la seconde) et que déjà 200 millions d’appareils tournent sous iOS 6 depuis sa sortie le 19 septembre. En outre, la gamme iMac a été (enfin !) entièrement revue, elle adopte désormais la plateforme Ivi Bridge d’Intel comme on s’y attendait. Or si les rumeurs prévoyaient bien une refonte de son aspect, force est de constater qu’on ne s’attendait assurément pas à une telle finesse. Il est encore plus fin que les écrans d’Apple. Huit pour-cent plus fin que la gamme 2011 au point que, durant mon Live Tweet, je me demandais où ont-ils bien pu dissimuler les composants ? (rire). Le Mac Mini a également été revu, et le Macbook Pro 13 pouces profite du Retina bien que les Macbooks Pro non-retina soient toujours en vente.

Mais le plus surprenant reste l’annonce de l’iPad 4 ainsi que le tant attendu iPad Mini, 53% plus léger que son aîné. Bref, pour en savoir plus au sujet des produits de cette keynote, les articles foisonnent sur le net donc je ne vais pas m’attarder dessus. Ce qui m’intéresse tout particulièrement (et je pense que vous aussi), c’est la nouvelle version d’iBooks (3.0 également mentionnée hier soir) ! Et pour cause, puisque ce que l’on est beaucoup à attendre de la part d’Apple est enfin arrivé dans cette version : je veux parler de la synchronisation de la lecture via iCloud quel que soit le terminal mobile utilisé.

En effet, si vous commencez à lire un bouquin sur votre iPad et que vous stoppez la lecture pour la reprendre ultérieurement sur l’iPhone (pendant votre trajet habituel en transport en commun) par exemple, l’iPhone reprendra là où l’iPadd s’est arrêté et inversement. De même, il est également possible de retrouver tous les livres que l’on a achetés en provenance de l’iBooks Store automatiquement synchronisés sur tous ses iBidules à travers iCloud.

Il existe cependant une autre nouvelle fonctionnalité d’iBooks dont on ne profite pas avec VoiceOver, je veux bien sûr parler du défilement. Une fois activé (via les options d’affichage propres à chaque bouquin), celui-ci permet de faire défiler du texte au lieu du traditionnel changement de page. Naïvement, je pensais que le défilement mettrait un terme aux saccades que subissent les possesseurs d’iBidules à petit écran tels que l’iPhone et l’iPod Touch mais il n’en est rien. Pire, la lecture dans ce mode fait sauter des bouts de texte au lecteur d’écran d’Apple. Un gros zéro pointé, donc ! Finalement, l’ipad a encore de beaux jours devant lui pour les amoureux des livres (dont je fais partie) …

6 réflexions sur « La keynote Apple et la mise à jour iBooks 3.0 »

  1. Hello Kev,

    Merci pour ce résumé de cette keynote et ton LT aussi. Une question car je n’ai pas d’iPad et je n’en aurais jamais. Tu confirmes qu’il n’y a pas de sacades au changement de page sur iPad avec iBooks? Je pensais que celles-ci étaient dues au fait qu’on change de page en milieu de phrase. Donc, pour moi, les sacades devraient être beaucoup moins nombreuses, du fait que les pages sont plus grandes sur iPad… c’est pas ça donc?

    En tout cas, j’aime bien la possibilité de partager un bouquin sur facebook ou twitter à partir du store comme dans l’App Store.

    1. Salut Sof. Si si, c’est bien ça. Mais comme sur l’iPad les pages correspondent peu ou prou à celles d’un livre papier, les saccades sont bien moins perceptibles, on va dire 🙂

  2. Coucou,

    C’est dommage pour le défilement, reste toujours sinon la solution de réduire au max la police mais bon … Comment fais-tu une fois rentré dans aperçu pour en sortir, je n’y arrive pas sans devoir tuer iBooks ?

    Pour le partage via les réseaux sociaux, on pouvait déjà le faire avant via le store mais par contre, là on l’a dans le menu action et du coup aussi les livres non acheté sur l’iBookstore mais sans lien bien sûr :).

    Merci pour ce petit article.

    1. Pour ma part, je ne réduis pas la police des livres. Toutefois, on peut sortir de la fenêtre en question à l’aide du défilement de précision (inhérent à VO).

  3. bonjjour !

    Kevin, peux tu préciser ce que cela veut dire :
     » l’aide du défilement de précision (inhérent à VO »
    merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *