iPhone et autonomie, la numérisation de texte

De par ses fonctionnalités multiples, l’iPhone est incontestablement devenu un outil essentiel en vue d’accroître quotidiennement l’autonomie d’un grand nombre de déficients visuels. Aujourd’hui, nous allons nous focaliser tout particulièrement sur la numérisation de texte, pratique pour lire son courrier ou encore savoir à quoi correspond la feuille qui traîne sur le bureau !

Pré-requis

Pour ce tutoriel, il vous faudra impérativement avoir ce qui suit :

  • Un iPhone avec VoiceOver activé et configuré au préalable ;
  • Une bonne connaissance de la gestuelle de VoiceOver ;
  • Une page contenant du texte imprimé et non en écriture manuscrite ;
  • L’application TextGrabber (payante).

Bon à savoir

Voici quelques conseils afin de maximiser vos chances d’obtenir un résultat satisfaisant :

  • Si la luminosité revêt une grande importance lors de la prise de photo, il faut savoir que cela s’applique également à la numérisation de texte avec un smartphone car contrairement à l’utilisation d’un scanner à plat, l’élément à numérisé n’est pas isolé et encore moins dans une position optimale. Il faudra donc veiller à ce que la pièce dans laquelle vous vous situez dispose d’un bon éclairage, même si le flash peut parfois vous être d’un bon secours.
  • Plus le modèle de votre iPhone sera récent et plus seront vos chances d’obtenir des numérisations de qualité. Bien sûr, cela ne signifie pas qu’il faille nécessairement chercher à avoir le dernier modèle, la génération précédente suffit en général. Par contre cela peut se compliquer si votre terminal a été commercialisé il y a plusieurs années (ex. : iPhone 4 comparé à un iPhone 5S …).
  • S’il est possible de numériser des éléments de différents formats, attention toutefois à ne pas les plier au point de rendre difficile leur numérisation, à titre d’exemple on peut notamment citer les ticket de carte bancaire ou encore les reçus de certains commerçants qui, une fois dépliés ont le plus grand mal à le rester.

La numérisation

Si vous avez bien à l’esprit les quelques points mentionnés plus haut, on peut donc passer aux choses sérieuses !

  1. Lancez TextGrabber ;
  2. Positionnez votre iPhone au centre de la page en mode portrait ;
  3. Levez-le (de préférence avec les deux mains de part et d’autre du terminal), de 5 à 8 CM. environ ;
  4. Effectuez un double-tappe à deux doigts pour déclencher le processus de numérisation ;
  5. L’iPhone tente de cadrer la page (autofocus), s’il y parvient, vous entendrez le son indiquant qu’elle a été capturé. Dans le cas contraire, VoiceOver annoncera que le processus a échoué et il faudra recommencer.
  6. Une fois la capture réussie, le curseur VoiceOver est automatiquement positionné sur le bouton « Lire », appuyez dessus pour lancer la reconnaissance du texte et le consulter à l’aide de VoiceOver (en effectuant un balayage linéaire vers la droite).
  7. Si le résultat ne vous convient pas, vous pouvez faire plusieurs essais en appuyant à nouveau sur « Appareil photo ». Il en est de même si le double-tappe à deux doigts ne fonctionne pas, dans ce cas il faudra appuyer sur le bouton par le biais d’un double-tappe classique.

Démo sonore

Une démonstration de TextGrabber avec VoiceOver est disponible en podcast à la fin de ce tutoriel, si vous avez une préférence pour ce format.

En conclusion

Comme vous pouvez le constater, l’iPhone peut parfaitement faire office de scanner d’appoint, pour peu que l’on respecte quelques règles élémentaires.
Enfin, je tiens à préciser que si Prizmo n’a pas été mentionnée dans ce tutoriel, c’est parce que je n’ai jamais réussi à obtenir le moindre résultat satisfaisant et ce, quels que soient le modèle d’iPhone, y compris le 5S. D’ailleurs, je l’avais supprimée depuis plusieurs années pour ces raisons et ne l’ai réinstallée que pour réaliser ce tutoriel au cas où elle se serait améliorée … mais malheureusement, il n’en est rien, en tout cas pour ce qui est de la langue Française.

6 réflexions sur « iPhone et autonomie, la numérisation de texte »

  1. merci pour tes explications qui étaient très claires. c’est la première fois que j’ai réussi à utiliser cette appli 🙂

  2. Coucou!

    C’est bizare. Avant je n’ai pas réussi à scanner quelque chose avec cette application. Je réessais et je vous tiens au courant!
    ANTOINE

  3. Salut à tous, me revoilà, me revoici!

    Donc, comme je le disais plus tôt, avant je n’arrivais à rien… Mais désormais, c’est de l’histoire ancienne. Pourtant je suivais la même procédure décrite en haut… Peut-être le module de reconnaissance ou je ne sais quoi a été amélioré? En tout cas, je remercie Edencast et Kevin de nous faire partager ces astuces qui, ma foi, sont pas mal sympa!

    ANTOINE

  4. pour apple un euro égal un dollar cependant au Royaume Uni le iPhone 4s est à 246£ soit 399$ soit 297 euros et non 400 euros !
    Il en va de même pour les appareils iffy comme les grand-écrans
    La numérisation est une application de plus qui fait oublier que cet appareil est aussi un téléphone ; cependant apple a choisi de donner le nom de iPhone pour rappeler au passage que c’est pourtant bien le cas, des fois qu’on oublirait.
    Avec iPhone téléphonner devient une option pour notre plus grand bien.
    Merki pour ces podcast

  5. Salut à tous!
    J’aurais une petite question. Est-ce que l’application peut reconnaître la feuille, même si elle est à l’envers?

    ANTOINE

  6. D’une manière générale, si la feuille est bien positionnée ça fonctionne, même lorsque le texte n’est pas orienté dans le bon sens. Les plus grandes difficultés que j’ai eu étaient si le texte était incliné de trop, si je me précipitais un peu où que je ne pouvais pas faire autrement. J’ai suggéré au développeur d’ajouter un beep, ou mieux encore, une vibration qui permettrait même à un sourd aveugle de savoir si le texte est bien orienté ou non, justement. De la sorte, un p’tit coup d’œil dans la poche, grâce à ‘liphone, et on serait toujours certain de ranger un document dans le bon sens en le glissant dans une pochette, ou le tendre convenablement si on le remet à un interlocuteur. Peut-être qu’en s’y mettant à plusieurs on pourrait obtenir gain de cause ?
    D’une manière générale, que ce soit sur ordi ou sur smartphone, il ne reste à peu près que cette option là pour qu’aient un réel intérêt les logiciels vendus une fortune tels openbook ou d’autres. Sur Xp par exemple, même si c’est un peu HS, j’ai toujours eu d’excellents résultats avec scan to office du même éditeur abby, valant moins de 50€ le reste pouvant être investi dans un scanner à défilement recto/verso, idéal pour le courrier.

Les commentaires sont fermés.