Le salon CSUN 2015 en résumé

Chaque année se déroule au mois de mars dans la ville de San Diego aux États-unis le CSUN, un salon où se retrouvent près de 5 000 chercheurs, enseignants, experts en accessibilité, représentants des acteurs du handicap business et passionnés de nouvelles technologies afin de partager de nouveaux produits, apprendre des autres ou tout simplement faire du réseautage. L’édition 2015 ayant récemment pris fin, c’est le moment de revenir sur quelques uns des événements qui ont eu lieu à cette occasion.

knfbReader : des améliorations et une version Android

A l’époque où il avait été annoncé pour iOS, nous étions nombreux à attendre knfbReader au tournant. Cependant, force est de constater qu’il a été à la hauteur malgré un prix plutôt élevé. A l’occasion du CSUN 2015, son éditeur en a profité pour revenir sur le succès de cette édition et dans la foulée a annoncé une nouvelle version qui sera capable de traduire en temps réel les documents numérisés et la possibilité d’obtenir une lecture continue des documents en associant l’application à un support de numérisation, tel que le Stand Scan par exemple. Cette année sera également l’année du lancement de knfbReader pour Android, lequel devrait être disponible dans les prochains mois.

Des mathématiques accessibles

C’est bien connu, les mathématiques constituent le parent pauvre de l’accessibilité dans le milieu de la déficience visuelle. Toutefois, les choses commencent à doucement évoluer ces dernières années, du fait notamment que certains acteurs du handicap business ont décidé de prendre le problème à bras-le-corps (on peut d’ailleurs se demander pourquoi ils ne l’ont pas fait avant, mais mieux vaut tard que jamais…). C’était donc l’occasion de parler de la dernière version de MathPlayer, un module permettant l’affichage des équations et symboles mathématiques au sein de pages Web et des documents. Window Eye a d’ailleurs été le premier lecteur d’écran à supporter ce module l’année dernière. Depuis, NVDA s’y est mis et plus récemment c’est JAWS 16 qui a ajouté cette fonctionnalité à son arc (compatible Internet Explorer). Pour en savoir plus au sujet de ce module, visiter ce site web. En bref, le contenu mathématique tend à devenir de plus en plus accessible et répandu, une bonne nouvelle pour les étudiants et les professionnels. Un tutoriel explicitant le fonctionnement de ce module est d’ailleurs disponible sur le site web de l’APH.

Une plage braille pour les musiciens signée Handy Tech

Tandis que la plupart des fabricants de plages braille redoublent d’efforts pour proposer des périphériques de plus en plus petits compatibles avec les terminaux mobiles, Handy Tech a choisi une autre voie, celle de la musique avec l’actif Star, une déclinaison de la série Star pour les ordinateurs de bureau. Elle se distingue notamment par sa capacité à interagir avec du braille musical. Ainsi, lorsque l’utilisateur touche une note, elle est instantanément interprétée par le biais d’un synthétiseur.

2015, l’année de l’assistance visuelle

Beaucoup de choses ont été dites au sujet de l’application Be My Eyes, un service qui se propose de connecter des personnes déficientes visuelles à des personnes voyantes, afin de les assister à distance. Le CSUN a été l’occasion pour les concepteurs de la solution OrCam de présenter à nouveau leur produit. Il s’agit d’un dispositif qui s’adapte sur une paire de lunettes et transmet vocalement les informations via la conduction osseuse. En résumé, il suffit de « regarder » un texte pour qu’il soit automatiquement énoncé. OrCam reconnaît également les objets et peut apprendre à reconnaître les visages. Mais s’il semble que sa commercialisation soit prévue cette année, on ignore la date exacte et quels sont les pays qui seront concernés. Quant au prix de la bestiole, il faudra compter près de… 3500 $ (avec une réduction de 1000 $ pour ceux qui accepteront de participer aux tests du produit en grandeur nature)… à ce prix, on se demande qui l’achètera en fait ! 😉

Du côté des applications, la société TCS Associates a dévoilé une app qui fonctionne davantage comme Be My Eyes, si ce n’est qu’au lieu de bénévoles, ce sont des professionnels qui assisteront les déficients visuels. Un service qui sera payant mais aucun prix n’a été annoncé pour le moment.

Quelques entreprises grand public pour du lobbying

Si Google a toujours veillé à être présente au CSUN, cette année on peut dire que la firme de Mountain View n’a pas lésiné sur les moyens, car elle a dépêché une bonne soixantaine de ses employés pour occuper le terrain et parler notamment de l’accessibilité d’Android, de sa suite bureautique et la manière dont les Google Glass pourraient être mis à profit dans le domaine du handicap. Cannon était aussi de la fête, avec un nouveau scanner portatif permettant de numériser plusieurs documents à la fois à une vitesse de 15 pages par minute. le prix de L’appareil avoisinerait les 300 $.

Source : AFB AccessWorld Magazine (en Anglais).