Avec Catalina, macOS se rapproche toujours plus d’iOS

Apple a enfin publié la version finale de macOS Catalina hier soir. Estampillée 10.15, cette nouvelle mouture ne contient pas de grands changements en terme d’accessibilité, mais il y a tout de même quelques petites choses à se mettre sous la dent.

Comme il tourne depuis plus de deux mois sur l’un de mes Mac ayant fait office d’ordinateur cobaye pour l’occasion, voici les améliorations les plus notables que nous avons eu le loisir de constater :

  • La possibilité d’utiliser le moteur de synthèses vocales d’Apple avec VoiceOver ;
  • La disparition d’iTunes au profit d’applications indépendantes (Musique, Podcasts, Apple TV…) ;
  • L’exploitation de l’Apple Watch dans la plupart des fenêtres de sécurité et d’authentification, ce qui nous évite d’avoir à saisir le mot de passe de la session ;
  • Une flexibilité accrue dans la personnalisation de la ponctuation énoncée par VoiceOver, avec une synchronisation de ses préférences entre tous les appareils de l’écosystème Apple ;
  • Comme pour iOS, il est à présent possible de contrôler vocalement l’intégralité du système ainsi que les applications. Malheureusement, cela ne fonctionne qu’en Anglais pour le moment ;
  • Avec VoiceOver, les utilisateurs bénéficient d’une navigation simplifiée au clavier, qui nécessitera moins d’interaction avec des groupes d’éléments. La touche Tabulation devrait ainsi permettre de sélectionner et agir plus facilement sur des éléments, tels que les curseurs, les boutons dans des barres d’outils et les zones de défilement ;
  • La saisie au sein de la barre d’adresse de Safari semble plus efficiente ;
  • VoiceOver ne semble plus ignorer des blocs entiers de texte lors de l’utilisation du raccourci VO+A ; un bug qui se manifestait le plus souvent au sein de Safari ;
  • Grâce à la nouvelle passerelle Catalyst, les développeurs d’applications pour iPad ont désormais la possibilité de porter aisément leurs logiciels vers macOS. Cerise sur le gâteau, cela inclut également tout le travail d’accessibilité qui aurait été fait en amont sous iOS ou iPADOS.

En ce qui concerne les malvoyants, Catalina leur confèrera les avantages suivants :

  • Lors d’un survol du texte, la possibilité d’afficher le zoom en haute résolution, des champs de texte, des éléments de menu, des boutons, etc. dans une fenêtre dédiée. Il vous suffit d’appuyer sur la touche Ctrl lorsque vous survolez du texte avec votre curseur. Une fenêtre contenant du texte agrandi apparaît à côté de l’interface standard pour vous aider à rester conscient du contexte.
    Le texte est clairement affiché dans la police et la couleur de votre choix ; vous pouvez interagir avec les boutons et taper directement dans la fenêtre agrandie.
  • Lorsque vous utilisez un deuxième écran, vous pouvez voir le même écran de près et de loin simultanément. Vous pouvez garder un moniteur zoomé et un autre à une résolution standard ou conserver un affichage personnalisé tout en réalisant une présentation par exemple ;
  • Les utilisateurs ayant des problèmes de vision des couleurs peuvent ajuster les couleurs d’affichage en utilisant les nouvelles options de filtrage des couleurs. Votre Mac décale les couleurs à l’écran pour vous aider à distinguer facilement les zones susceptibles d’être source de confusion.
  • Une nouvelle option d’affichage vous permet de teinter tout l’écran en utilisant une couleur de votre choix. Certains utilisateurs peuvent trouver que certaines teintes de couleur facilite la lecture de texte.

Si vous décidez de passer à Catalina, n’oubliez pas de réaliser une sauvegarde de votre machine (comme pour toute migration vers une version majeure). Cela est d’autant plus important qu’il se murmure que les utilisateurs qui font de la MAO (ainsi que les DJ) risquent probablement de rencontrer des écueils avec cette mise à jour pour le moment.

6 réflexions sur « Avec Catalina, macOS se rapproche toujours plus d’iOS »

  1. bonjour,
    J’ai procédé à la mise à jours vers Catalina et :
    Concernant les DJS, la seule appli permettant de mixer en live et qui est accessible, à savoir Djay Pro n’est pas affectée par l’incompatibilité avec Catalina, le développeur s’étant préparé bien en amont.
    Si iTunes a disparu au profit d’appli dédiées, celles-ci ne sont pas forcément plus pratiques à utiliser, je pense notamment à l’appli Podcast.
    Petite chose qui me gêne aussi, quand dans la sélection de langue, je sélectionne la détection de langue automatique, sur un site anglais, lorsque je fais VO a pour que VoiceOver me lise toute la page, il me la lit en français au lieu de l’anglais.

    1. Merci pour ce petit retour.
      Ça dépend pour les DJ, il y en a qui utilisent d’autres solutions, CF. les présentations de Meb (dans la rubrique Le numérique en musique). 😉

  2. Bonjour Kevin encore chapeau merci pour ce retour d’expérience avec macOs Catalina j’espère seulement que l’on puisse utiliser la synthèse vocale comme sur un iPhone ou un iPad pour autre chose je ne sais pas si je saute directement sur cette mouture sachant que j’ai un MacBook pro 2012 réflexion

  3. Bonjour, Arnaud (le Belge) au clavier! merci Kevin pour ce chouette retour! Je ne comprends cependant pas pourquoi je suis obligé d’utiliser les voix francophones de Siri par VoiceOver, sans pouvoir en changer le débit. Ça parle trop lentement à mon goût…

    1. J’avais aussi constaté ce comportement dans les versions bêta cet été. Il semblerait que pour le moment Apple ne nous donne pas cette possibilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *