Il était une fois une Banque Orange

Après un suspense de plusieurs mois, Orange Banque a enfin ouvert ses portes. De par son concept, cette nouvelle banque numérique dispose d’atouts indéniables pour séduire un maximum de gens (et notamment les personnes déficientes visuelles). Curieux et un tantinet enthousiaste à l’idée d’évaluer l’accessibilité de ce service, je me suis livré à une inscription en bonne et due forme lors de son lancement (jeudi 2 novembre).

Par respect pour votre patience, je ne vais pas vous gratifier de l’intégralité des étapes de ce test ici, tant l’expérience a été un désastre. Le mieux étant d’énumérer quelques uns des innombrables écueils auxquels j’ai été confronté.
Pour obtenir un compte au sein de cette nouvelle banque, Orange recommande fortement de passer par son application mobile. Du coup je me suis dit que ce serait plus pratique car généralement, les applications mobiles sont souvent plus ergonomiques que de nombreux sites internet, surtout avec un lecteur d’écran. Malheureusement, il semblerait qu’Orange ait fait développer son application par des incompétents notoires, étant donnée la quantité impressionnantes de bugs relatifs à son accessibilité intrinsèque. Voici quelques exemples :

  • Des champs de saisies très étranges, lesquels ne permettent pas au curseur VoiceOver de rester stable, ni même de relire ce que l’on écrit ;
  • Des éléments non-labellisés et quand ils le sont, il s’agit d’une labélisation au nom abscons ;
  • Des messages d’erreurs qui apparaissent par intermittence au-dessus du contenu parcouru par le curseur du lecteur d’écran durant la navigation ;
  • Des liens inexploitables par VoiceOver, je pense notamment à celui qui nous invite à consulter le contrat avant de le signer ;
  • La non-réception de SMS pour confirmer la signature du contrat en question.

Et ce n’est là qu’un petit florilège des ennuis que peut rencontrer une personne aveugle ou mal-voyante à l’étape de l’inscription. Si je devais tous les lister, nous en aurions pour un long moment et à la lumière de sa prestation médiocre, je ne pense pas qu’Orange le mérite. La déception est d’autant plus grande que nous avions cru (manifestement à tort) que cette entreprise aurait pris en compte la nécessité de ne pas discriminer ses clients déficients visuels… Surtout lorsqu’on sait que son PDG (Stéphane Richard) avait justifié le report du lancement de cette nouvelle banque par la volonté de permettre à Orange de prendre tout son temps afin de proposer quelque chose à la hauteur de nos espérances. Apparemment, ce délais supplémentaire n’a pas l’air d’avoir servi à quelque chose et surtout pas à soigner l’accessibilité d’Orange Banque !

Le comble, c’est qu’Orange nous envoie régulièrement un courriel pour nous inviter à poursuivre l’inscription ! Au final, je ne suis même pas parvenu à ouvrir un compte dans cette nouvelle banque par moi-même et compte tenu de l’expérience désastreuse, je ne pense pas la réitérer de si tôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *