Test Clavier Bluetooth sur iPhone

Depuis iOS 4, on peut désormais utiliser un clavier Bluetooth avec l’iPhone. Aussi, j’ai voulu en avoir le coeur net afin de voir en pratique si c’était vraiment efficace ou pas pour nous en tant qu’aveugles. Du coup je me suis rendu spontanément dans une boutique Apple hier.

A la base, j’avais en tête d’acquérir le dock avec clavier pour iPad mais, après avoir effectuer des tests avec un des vendeurs (très sympathique au demeurant), on a vite réalisé que ce n’était guère pratique, car l’iPhone 4 ne tenait pas bien enfiché via la prise dock USB. Et puis, j’avais peur d’abîmer mon bijou à moyen terme vous comprenez … 😉

C’est ainsi que je me suis rabattu sur un clavier du même acabit, mais en Bluetooth ; ce dernier étant très fin et disposant d’un cadre en aluminium agréable au toucher. D’après le gentil vendeur, il s’agit du clavier qu’Apple fournit avec les nouveaux iMac.
Seul, il est vendu 69 EUR, soit le même prix que le dock avec clavier pour iPad. Apple ne fait donc pas dans la demi-mesure mais bon on a l’habitude !

Apparemment, il n’existe que ce clavier Bluetooth en vente par la firme de Cupertino. Dépourvu de pavé numérique, il fonctionne à l’aide de deux piles R6 dont la durée de vie avoisine les 6 mois environ. Son système intelligent de gestion de l’alimentation prolonge la vie des piles. Quand vous ne l’utilisez pas, le clavier s’éteint automatiquement et dès que vous recommencez à taper, il se rallume.

Au déballage, le clavier est tout de suite opérationnel. Les piles sont déjà dedans. Il suffit de presser le bouton situé sur le côté droit de l’appareil pour l’allumer.

Afin de le relier à l’iPhone, il faut impérativement activer le Bluetooth au sein de ses Réglages. Après une recherche des appareils, le clavier est détecté et le mobile tente de s’y connecter.

Pour que la connexion se passe sans encombre, VoiceOver vous communiquera un code à 4 chiffres que vous devrez entrer rapidement la première fois sur le clavier puis presser la touche entrée. C’est aussi simple que ça.

A ma grande surprise, j’ai pu constater que la saisie en dactylo est confortable, discrète et le bruit des touches peu perceptible par les gens autour. Mes doigts courent sur le clavier sans aucun soucis ni erreur de frappe. Pourtant, il est peu encombrant mais assez large pour que l’on puisse aisément poser les mains dessus sans aucune gène.

Pour ma part, j’apprécie cet appareil pour sa finesse, sa discrétion, son faible poid et sa qualité de fabrication signée Apple. Je regrette toutefois qu’iOS ne permette d’exploiter les gestes de VoiceOver tels que le balayage, le changement de page, la gestion du rotor etc. … vous devrez donc garder le mobile à proximité pour toutes ces tâches. Mais peut-être que dans une mise à jour future d’iOS ce ne sera plus le cas ? Comment ça je rêve ? 🙂

Mise à jour : entre-temps, mon rêve est devenu réalité depuis iOS 4.1 !

Ainsi, grâce à ce clavier sans fil en conjonction avec VoiceOver, la saisie de texte long sur l’iPhone 4 n’est plus un problème. Pour preuve, c’est avec celui-ci que je rédige cet article ! On peut donc envisager de se servir de l’iPhone comme bloc-notes en réunion, conférence, université, sur Skype etc. … d’autant plus que la batterie de l’i4 est bien meilleure que celle du 3GS. Il y a donc de fortes chances que certains de mes articles soient rédigés sur l’iPhone 4 plus souvent, du coup. 😉