Zoom sur Alexa

C’est aujourd’hui qu’Amazon lance la commercialisation de ses enceintes Echo en France. Comme j’ai eu le plaisir de l’évaluer, voici ce qu’il est possible de dire à ce sujet.

Dans cet épisode spécial, nous faisons d’abord une petite rétrospective sur les assistants virtuels en général, ensuite nous présentons la famille de produits Echo et enfin nous nous focalisons sur les capacités d’Alexa, l’assistante virtuelle d’Amazon déclinée dans la langue de Coluche et conçue sur mesure pour répondre aux spécificités du marché français.

A noter que vous pouvez éventuellement acquérir l’une de ces enceintes en vous rendant sur cette page.

9 réflexions sur « Zoom sur Alexa »

  1. Bonjour Kevin,

    super épisode ! J’avoue que je ne m’étais pas encore vraiment intéressée à ces fameuses enceintes connectées, assez impressionnant malgré tout ce qu’elle peut faire. Dommage que tu aies interrompu la recette de crêpes. 😉 j’aime beaucoup sa voix. C’est dommage que l’application soit moyennement accessible, pourtant ils ont fait une app Amazon Music plutôt pas mal, et Prime video aussi. Alors lorsqu’on choisi du matériel connecté, faut faire attention à sa compatibilité avec les assistants, ça en fait des choses à penser.

    Encore merci, à bientôt.

    1. Merci Sarah !
      Effectivement, il y a fort à parier que les spécificités intrinsèques des appareils en matière de connectivité et de capacités à interagir intelligemment avec leur environnement deviendront bientôt des critères essentiels pour définir son écosystème de prédilection. 😉

  2. Merci pour ce podcast.
    L’application Amazon Alexa pour iPhone n’est vraiment pas terrible. D’ailleurs, Kevin, comment fais-tu pour rechercher des skills ? Je trouve bien une zone de recherche, mais je n’arrive pas à l’activer et encore moins à faire apparaître le clavier pour saisir. Quand tu parles du compagnon, y a-t-il une autre application à télécharger ?

  3. 😂 « Autoriser l’accès aux Skills pour enfants sur vos appareils Alexa »
    D’habitude, ce sont les contenus pour adultes, qu’il faut autoriser. J’avais jamais vu ça Ça m’a beaucoup amusée.

  4. La skill oui sncf ne donne pas du tout les prix les plus intéressants. Je pense qu’il va falloir vraiment être très vigilant lorsqu’on en sera à passer des achats par une simple commande vocale.

  5. Merci pour le podcast.
    Je n’ai pas encore essayé car je n’ai pas assez d’objets connectés à la maison mais L’une des forces d’echo par rapport à Google Home, ce sont les routines je pense, ce système qui permet d’enchaîner plusieurs d’actions d’un coup avec une seule commandes, un peu à la IFTTT. Ceci dit, Apple pourrait faire la différence s’ils décident d’intégrer shortcuts dans le HomePod.
    Les skills d’Amazon semblent également avoir plus de potentiel que les apps tierces proposées par Google Home. quand on lance allociné par exemple, c’est une vraie voix qui nous donne les films à l’affiche, le tout structuré comme un flash info, alors que les apps Google home sont animées par une synthèse vocale plutôt pas terrible.
    Et le plus pour moi, la possibilité de se réveiller le matin avec sa musique ou radio préférée, je m’en lasse pas! 🙂
    Pour les skills effectivement, je n’arrive pas non plus à activer la zone de recherche vu la médiocrité de l’app. Mais une page web va bientôt arriver, on pourra le faire via un ordinateur. Et si on demande à Alexa certaines chose, du style “aide moi à me détendre”, elle nous propose des skills qui semblent s’activer dès leur première utilisation.

  6. Bonjour,

    @Valérie: en fait il faut effectuer un double-tappe sur la zone où VoiceOver énonce “Parcourir”, une fois que tu as appuyé sur le bouton de recherche.

    @Sof: Effectivement, le système de routines est plutôt ingénieux, je n’ai d’ailleurs pas tardé à m’en emparer pour la création de scènes inhérentes à la gestion de l’appart ou encore pour obtenir certaines informations compilées depuis une seule commande vocale.

    Pour schématiser, Les skills sont à Alexa ce que les apps sont à iOS. Apple a enfin décidé de réagir, mais nous en reparlerons vraiment lorsque le système de shortcuts sera pleinement exploitable car ce n’est pas vraiment le cas avec l’itération actuelle.
    Pour autant (et pour revenir sur ma petite rétrospective en début de podcast), il ne fait aucun doute que sur certains points Siri souffre d’un retard flagrant si on le compare à Alexa. C’est d’autant plu affligeant qu’Apple avait toutes les cartes en main pour capitaliser sur son avance ; n’oublions pas qu’Alexa n’a que 3 ans d’existence. A présent qu’Apple s’est rendus compte de ce handicap (et c’est l’une des raisons d’être d’iOS 12), on peut espérer qu’elle fera tout ce qui est nécessaire pour reprendre la main mais encore faut-il qu’elle s’en donne vraiment les moyens.

    A noter qu’il existe déjà une interface web pour gérer les skills depuis un ordinateur, c’est d’ailleurs celle-là même qui est intégrée dans un conteneur HTML au sein de l’app iOS et c’est notamment ce qui explique que l’accessibilité soit dégradée. 😉

  7. Bonjour, juste pour dire que si on veut activer un skill, on peut le demander à Alexa vocalement en lui disant juste active un skill. Où on peut dire ouvre France Info et le skill sous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *