L’iPhone X à l’aune du handicap visuel

C’est aujourd’hui (vendredi 3 novembre) que l’iPhone X sera commercialisé par Apple dans nos contrées. En raison de certaines caractéristiques uniques, il est probable que de nombreuses personnes déficientes visuelles se posent quelques questions inhérentes à son accessibilité. Ayant eu l’occasion d’évaluer l’iPhone X un peu avant sa sortie officielle, voici ce que j’ai pu constater à son sujet (maintenant que je suis libre d’en parler) :

Comme vous le savez surement, l’iPhone X se distingue notamment par un grand écran OLED de 5,8 pouces, le plus grand écran que cette gamme de smartphones ait jamais connu jusqu’à présent. Pour autant, il est plus petit que les iPhone Plus, on peut dire qu’il se situe à mi-chemin entre le 8 et le 8 Plus ce qui permet de bénéficier d’un encombrement minimal malgré une taille d’écran maximale. Par ailleurs, cet iPhone a troqué son bouton d’accueil au profit d’un langage gestuel sensiblement enrichi. Quant au capteur d’empreintes, il cède sa place à une authentification faciale en trois dimensions (Face ID) et selon Apple, elle serait beaucoup plus fiable que Touch ID mais ça reste à voir !

Ma première interrogation au déballage a été de me demander si je serais en mesure de configurer cet iPhone sans l’aide d’une tierce personne, puisque le bouton d’accueil a disparu et c’est ce dernier que l’on utilise avec les autres modèles du constructeur pour activer VoiceOver. Une interrogation rapidement dissipée dans la mesure où il suffit de réaliser un triple clique sur le bouton latéral. Eh oui les amis, ne l’appelez plus bouton de mise sous tension mais bouton latéral puisqu’il sert à différentes choses désormais !

Ma deuxième interrogation était relative à l’authentification biométrique et surtout si, en tant que personne aveugle, je parviendrais à la configurer sans écueil. Là encore, Apple n’a pas fait les choses à moitié car non seulement le lecteur d’écran nous guide parfaitement durant le processus, mais il semble même que la configuration de Face ID soit plus rapide que celle de Touch ID. En résumé : il faut effectuer une rotation relativement rapide de sa tête au sein d’une sphère virtuelle, mais VoiceOver nous aide à correctement orienter notre visage au cas où l’on sortirait du champ de la caméra.

Ma troisième interrogation concernait la disparition du bouton d’accueil et pour cause, étant donné qu’il a toujours été présent depuis le premier iPhone (commercialisé en 2007). Au fil du temps, ce bouton a progressivement évolué pour atteindre son apogée au sein de l’iPhone 7 lorsqu’il est devenu totalement virtuel et qu’il a été couplé à un système de communication via un retour haptique. Cette interrogation était d’autant plus pertinente que ce bouton nous permet d’invoquer Siri, d’accéder aux gestionnaire d’apps, d’activer ou désactiver VoiceOver ou encore de revenir rapidement à l’écran d’accueil. Heureusement, Apple lui a substitué une gestuelle vraiment naturelle et intuitive pour la plupart des fonctions :

  • Retour à l’accueil : poser le doigt sur la partie inférieure et faire glisser vers le haut jusqu’à ressentir le premier retour haptique ;
  • Accès au gestionnaire d’apps : poursuivre le geste à un doigt jusqu’au second retour haptique ;
  • Convoquer Siri : maintenir le bouton latéral jusqu’à entendre le fameux son caractéristique de l’assistant ;
  • Activer ou désactiver VoiceOver : effectuer un triple clique sur le bouton latéral.

A l’usage, cette gestuelle est si naturelle que je me suis surpris à la reproduire par erreur sur mon propre iPhone, mais sans succès évidemment. 😳

Ma quatrième interrogation concernait l’authentification via Face ID au quotidien compte tenu de mon handicap visuel. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est plutôt réactive, quelle que soit le degré de luminosité. Le bouton d’accueil ayant disparu, il faut à présent toucher l’écran ou le lever (à condition de ne pas avoir désactivé l’option dans les réglages). D’autre part si l’on reçoit une notification, VoiceOver ne lira son contenu que si (et seulement si) le visage se situe dans le champ de la caméra et à condition qu’il n’y ait personne d’autre à proximité.

Au passage, j’en ai profité pour tester le paiement avec Apple Pay via Face ID et force est de constater que cela fonctionne à merveille, c’est même plus naturel avec ce terminal mais personnellement, je préfère de loin l’utiliser avec l’Apple Watch qui se prête davantage à ce type d’usage.

Les seuls points faibles que j’ai notés au sujet de Face ID, c’est l’impossibilité de déverrouiller l’iPhone lorsqu’il est dans la poche et c’est justement quelque chose que j’aime faire avec mon iPhone dans certaines situations. En effet, Face ID exige impérativement la présence du visage sinon il faut saisir son code à six chiffres ; un peu exaspérant mais il n’y a pas le choix de toutes façons.

Le second inconvénient réside dans ce mode d’authentification en lui-même puisque le risque de se le faire dérober à l’arrachée dans des lieux publics est encore plus accru. Ceci est d’autant plus problématique que certaines personnes déficientes visuelles n’étant pas en mesure de fixer l’écran n’auront d’autres choix que de désactiver le mode attention dans les paramètres d’accessibilité, et là il suffira simplement à n’importe quel malandrin de pointer la caméra du terminal vers notre visage pour le déverrouiller. C’est d’ailleurs le même problème pendant notre sommeil du moins, si on fréquente des gens peu scrupuleux.

Pour pallier ce genre d’éventualité, Apple a mis en place quelques garde-fous, à l’instar du raccourci qui désactive temporairement Face ID (maintenir le bouton latéral et le bouton pour baisser le volume une seconde), ainsi que des stratégies de sécurité multiples en cas d’utilisation suspectes : en fonction du laps de temps imparti durant lequel il n’a pas été déverrouillé ou utilisé, etc.. Mais cela suffira-t-il à convaincre les déficients visuels d’opter pour l’iPhone X ? 😉

38 réflexions au sujet de « L’iPhone X à l’aune du handicap visuel »

  1. Bonjour les amis,
    Nous te remercions pour ce bref aperçu que tu nous a fait sur l’iPhone X. Cela aidera certains d’entre nous comme moi qui étaient sceptiques ou perplexes à passer le cap. D’ailleurs j’ai acquis un 8 Plus, il y a 10 jours. Mais avec ton retour sur ce nouveau bijou, je vais reconsidérer ma position sur l’iPhone X.

    1. Avec plaisir. Ce n’était pas le mien du coup je n’ai pas pu faire tout ce que je voulais, mais je tenais au moins à rassurer ceux qui ont des doutes concernant l’accessibilité du terminal à la lumière de tous ces changements.

  2. Merci pour ce retour d’expérience Kevin?
    As-tu pu tester la qualité de son de l’appareil, autant en enregistrement quand lecture ?

    1. Pas en enregistrement, en revanche le son en lecture est très bon, il y a plus d’amplitude et la spacialisation est un peu plus perceptible que sur l’iPhone 7 après ça reste un smartphone.

    1. Lorsqu’il est activé, il faut absolument fixer l’iPhone du regard pour le déverrouiller, mais ce mode est désactivé par défaut si c’est quelqu’un qui le configure avec VoiceOver au déballage.

  3. bonjour KEVIN,
    merci pour ce petit témognage….
    comment ce comporte voiceover sur cette iPhone dix?
    et ces geste qu’il faut faire du bas en haut, vers les premiers retour haptique, et deuxième, comment cela ce passe avec voiceover?
    avons nous une vibration?

    1. Rémy, le retour haptique c’est justement VoiceOver qui le génère dans ce cadre, afin de nous communiquer certaines informations spécifiques. Les voyants n’ont pas ces retours lorsqu’ils font glisser leur doigt pour ces gestes. En résumé, il s’agit de petites tapes produites par ce qu’Apple a baptisé le Taptic Engine, un moteur sensiblement différent d’un simple vibreur. On le retrouve notamment dans l’Apple Watch et dans l’iPhone à partir du 7 sauf qu’il est plus puissant sur les smartphones.

  4. Merci Kevin 🙂 par contre, à l’exception de la qualité de l’écran et de l’appareil photo, je ne vois pas trop l’intérêt de l’iPhone X par rapport à l’iPhone 8.

    1. Nicolas, à mon humble avis le design de l’iPhone X n’est pas en reste, pour la première fois depuis 2014 il a changé sur l’iPhone. Sans même évoquer la taille d’écran très confortable pour les gestes VoiceOver, plus confortable que sur un iPhone Plus, par exemple entre autres… Mais c’est relatif c’est sûr ! 😉

    1. Salut Mario, ravi d’avoir pu contribuer en tout cas. 😉 En revanche je n’ai abordé que l’aspect de l’accessibilité du terminal sans prendre en compte le prix, car ce dernier est plutôt subjectif et clivant donc cela ne m’intéresse pas en ce qui concerne Edencast du moins.

  5. Salut Kévin, superbe article, il y a quand même un détail qui me chiffonne un peu, tu dis qu’il faut appuyer longuement sur le bouton latéral pour activer Siri, mais du coup, comment on fait pour éteindre l’iPhone ?

    1. Merci Stéphane !
      En fait, il y a deux manières d’éteindre l’iPhone X, soit en passant par les réglages, soit en appuyant tour à tour sur les boutons de volume et ensuite effectuer un appuie prolongé sur le bouton latéral pour afficher la fenêtre de mise hors tension.

      1. rebonjour KEVIN, merci pour ces infos.
        donc, pour éteindre cette iPhone dix, il faut appuyé tour à tour sur chaque bouton de volume, puis le bouton latérale?
        ça ma l’air un peu cheloux lol….

  6. Bonjour Kevin,
    Merci pour toutes ces informations, je l’ai testerai le 21 novembre quand j’aurai reçu mon iPhone X 😒😞

  7. Merci beaucoup Kevin ! Yl me semble qu’au-delà du design l’iphone X est intéressant à cause de ses nombreux capteurs qui pourraient permettre à des app tierces de développer des solutions de repérage et de guidage innovantes pour nous. Mais peut-être que je me fais des illusions ! ☺️

    1. Si tu fais allusion à la réalité augmentée Ouiza, l’iPhone X partage cette fonctionnalité avec les iPhone 8. Par contre les capteurs de la caméra TrueDepth pourraient s’avérer très intéressants pour personnaliser le contenu de certaines applications en fonction de la personne qui regarde l’iPhone et la manière dont elle le regarde. Mais peut-être que cette technologie sera davantage exploitée quand Apple l’intègrera aux iPad Pro.

  8. Salut. Article tres interessant. Juste une petite question pour la configuration de face id exactement? Quel mouvement faut il faire et comment ca se passe avec voice over?

    1. Il faut réaliser des mouvements concentriques avec la tête, par exemple au début tu regardes en l’air ensuite tu fais rouler la tête le long du cou de manière à faire un cercles ce qui la rapproche légèrement de l’épaule, ensuite de la poitrine, et ainsi de suite.

  9. Bonsoir,
    Oui, ben là, s’il faut fixer l’iphone, à mon avis je ne pourrai pas l’utiliser… Mais Kevin, tu dis que si on le désactive, n’importe qui peut déverrouiller l’Iphone. On ne peut pas ne jamais le paramétrer, et ne se servir que du code pour déverrouiller? J’espère que si… En tout cas, perso je vois ça comme un retour en arrière par rapport à touch ID, et je ne parle pas du déverrouillage depuis sa poche.
    Enfin j’espère au moins qu’on peut le désactiver complètement. Mais Touch ID dans les apps qui l’utilisent, genre EDF et moi, c’est drôlement pratique, et va falloir que je laisse tomber ça, dommage.

  10. Salut Kevin.
    Avec le mode attention, faut-il fixer un point précis de l’iPhone, ou un dv peut-il quand même l’utiliser ?
    Sans le mode attention, quelles sont les dangers réels ? Il faut quand même que l’iPhone soit en présence du visage de son propriétaire pour être déverrouillé n’est-ce pas ?
    Accessibilité mise à part, j’ai entendu dire que Face ID posait des problèmes dans le cas, rare il est vrai, de frères Jumeaux. Je suis curieux de savoir si cette solution innovante se révélera durable.

    1. Bonjour Sabrina et Jean-Philippe,

      En fait il y a trois cas possible :

      1. Le fonctionnement standard où il faut absolument regarder l’iPhone pour le déverrouiller ; Il n’est pas nécessaire de regarder quelque chose en particulier sur l’appareil, juste fixer l’iPhone. Il y a des personnes déficientes visuelles qui ont cette capacité (comme les mal-voyants et certaines personnes aveugles), d’autres qui ne l’ont pas, c’est au cas par cas..

      2. Le fonctionnement adapté aux handicap visuel, le visage doit être dans le champ de la caméra de l’iPhone pour le déverrouiller mais sans la nécessité de le regarder. C’est celui qui est actif par défaut si l’iPhone X est configuré avec VoiceOver au déballage ;

      3. Le fonctionnement sans Face ID, dans ce cas il faut saisir son code à chaque fois.

      Concernant la deuxième situation, la faiblesse du système réside dans le fait qu’il suffit à n’importe qui de diriger l’iPhone X vers le visage de son propriétaire pour le déverrouiller à son insu.

  11. Merci Kevin pour cette approche sous l’angle de l’accessibilité de ce nouvel iPhone. J’hésitais à l’acheter et du coup j’ai pris un iPhone 8. Je pense que je vais attendre un petit peu de temps, pour voir comment les développeurs s’adapte et sorte de nouvelles applications notamment pour les déficients visuels avec les nouveaux capteurs. Car pour l’instant, je ne vois pas trop l’utilité pour nous, non voyants. Mais je pense que les développeurs vont se servir de ces nouvelles technologies intégrer dans l’iPhone X. Bonne soirée

  12. Bonjour,
    Oui, en effet, Face ID présente là un risque assez important quand même…
    Un truc que je trouve regrettable aussi, mais venant d’Apple, ça m’étonne pas, c’est qu’ils nous obligent à prendre du 64Go minimum. Bon, 16, d’accord, c’est petit, même si je suis sûre que ça peut convenir à pas mal de monde quand même, mais perso, 32, c’est largement suffisant. Donc là, 64, ça me sert à rien du tout…

  13. Bonsoir à tous,
    J’ai pu tester l’iPhone X est ce qui me plaît particulièrement c’est qu’on peut quasiment tout faire à une main.
    Par exemple affichage des notifications et du centre de contrôle
    Et je ne parle pas du retour optique et de la réactivitéde l’écran.
    Pour FaceID je suis un grand malvoyant mais je fixe la clarté de l’écran et ça marche tout seul dans n’importe quel réglages
    Et cela même dans une pièce noire sans le riz de D’écran
    Et pour la taille de l’iPhone comparé à mon iPhone 6s Plus c’est magnifique vivement que je le reçois😍

    1. Merci pour ton retour. Pour ma part je peux le déverrouiller avec le mode attention actif bien que je sois aveugle, c’est pour ça que je disais à Jean-Philippe que c’est au cas par cas. 🙂

  14. Bonjour Kevin et les followers,

    Tout d’abord je ne peux que rajouter un merci pour cet excellent article qui m’a permis comme à bien d’autres, apparemment, de lever quelques interrogations quant à l’usage de l’iPhone X par un DV. Bravo et encore merci pour toute cette rigueur dans les réponse aux questions parfois pointue !

    Sinon, je me permets de te poser deux ou trois questions si tu peux me répondre.

    1. Sauf erreur, la taille de l’écran du X semble identique à celle du 7 Plus à part biensûr le fait que visuellement l’écran est utilisé jusque sur les bords. Tu confirmes ?

    2. Penses-tu qu’il soit envisageable à ce stade que pour la fonction ID la reconnaissance vocale puisse être un « sésame » pour dévérouiller l’iPhone sans le bouton d’accueil si Apple persiste dans cette voix ?

    3. As-tu un accès à Apple privilégié en tant que Webmaster d’un site où tu parles de leurs I-bidule pour pouvoir nous restituer si rapidement les infos ? Je te pose la question car dans le cadre professionnel qui est le mien, il est possible que nous devions devenir beaucoup plus pointus quant à la connaissance des innovations en termes d’accessibilités. Peux-on communiquer en privé et comment ?

    Merci pour ce que tu fais, c’est indispensable pour nous qui n’avons pas toujours le temps ou les compétences techniques pour suivre rapidement les dernières évolutions bien que leurs connaissances puissent nous être plus qu’utile.

    En conclusion, à la lumière des questions qui t’ont été posées, il me semble que certains inconvénients ne peuvent qu’être résolus dans un lapse de temps plus ou moins rapide avec l’évolution d’IOS. Notamment, j’espère qu’ils amélioreront la fiabilité du clavier Braille qui, selon moi, est trop fluctuante malgé l’étalonnage pas toujours réussie des points Braille à un instant T.

    Bon fin d’après-midi.

    Eric

    1. Bonjour Eric,

      L’iPhone X dépasse de très peu le 7 et 8 en largeur et hauteur, mais il bénéficie d’une surface d’affichage plus grande que les iPhone Plus bien qu’étant peu encombrant. Du coup, cela permet de profiter d’un grand écran dans un format réduit et au-delà de l’aspect visuel, c’est très pratique pour les utilisateurs de VoiceOver notamment pour la saisie braille virtuelle ou encore la réalisation des gestes relatifs au lecteur d’écran.

      Personnellement, je doute que la reconnaissance vocale soit assez fiable et précise pour qu’elle puisse pallier les points faibles de l’authentification biométrique à notre époque. Néanmoins, on pourrait envisager de l’utiliser en complément à Face ID pour les déficients visuels qui doivent impérativement désactiver le mode attention, par exemple.

      Je te remercie pour ta confiance et ton soutien. Bon week-end !

  15. Bonjour Kevin,

    Comme prévu j’ai reçu l’iPhone X.
    Et je suis en train d’approfondir Landes expérience avec Face ID
    Après plusieurs jours de test je peux dire Face ID est totalement transparent. On ne prête même plus attention pour le déverrouillage de son iPhone
    Et pour l’accès aux applications verrouillé par mot de passe acceptant fesses à édit cela est tout aussi transparent à l’exception de deux
    La première est Apple Pay.
    Avant avec Touch ID on appuyer deux fois sur le bouton principal quand l’écran était verrouillé on approchait le téléphone du lecteur Lyon poser son doigt sur Touch ID pour valider.
    Mais avec Face ID il faut appuyer deux fois sur le bouton marche arrêt à n’importe quel moment même le téléphone déverrouillé avec une application ouverte.
    À ce moment-là, il faut avoir le téléphone en face de soi et bien le regarder si la tension est activé. Car Face ID demande l’authentification tout de suite à l’ouverture de l’application. Seulement après il faut approcher le L’iPhone du lecteur pour payer.
    Cela marche quasiment pareil que l’Apple Watch avec l’authentification en plus.
    La deuxième application est l’AppStore.
    Là avec Face ID je ne suis même pas arrivé à télécharger une application gratuite. Il a fallu que je désactive l’authentification Face ID pour pouvoir télécharger les applications de l’App Store.
    Pour moi je trouve cela bizarre, mais très intéressant. Car avec Touch ID temps que le doigt n’était pas posée sur le lecteur il ne se passer rien même si on se trompe. Avec Face ID la rapidité et la transparence cela pourrait être dangereux pour le téléchargement d’applications payantes.

    Si tu as déjà pu utiliser l’iPhone X, as-tu déjà regardé toutes ces choses ci-dessus. Et as-tu remarqué la même chose ?

    Merci d’avance pour ta réponse.

    Sebastien

    1. Bonjour Sébastien,

      En effet, il semble y avoir un dysfonctionnement qui se produit lors de l’obtention d’une application que l’on a pas acquise par le passé au sein de l’App Store. Je pense que malgré l’authentification, on doit probablement confirmer via un double-tappe sur l’écran mais c’est ce processus qui ne semble pas opérationnel actuellement. Je l’ai signalé à Apple en espérant qu’ils sera résolu rapidement. La seule solution que j’ai trouvée en attendant, a été de passer par mon iPad pour initier la séquence car je ne souhaitais pas désactiver Face ID, ensuite j’ai récupéré l’app depuis l’iPhone X.

      Quant à Apple Pay, je préfère l’utiliser avec mon Apple Watch car c’est plus pratique et cela m’évite de sortir l’iPhone.

      Bon week-end et profite bien de ce joli bijou. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *