Mon retour d’expérience avec Canal+ Séries sous iOS

Le 12 mars, Canal+ lançait sa nouvelle offre de séries à la demande, baptisée Canal+ Séries. En tant que sérievore aguerri, je me suis évidemment empressé d’évaluer cette plateforme et déterminer si elle en vaut vraiment la peine, à l’aune du handicap visuel. Voici donc mon petit retour d’expérience à ce sujet, après un mois de commercialisation du service.

Le concept

Canal+ Séries, c’est la nouvelle offre du groupe Canal+ (qui s’est substituée à CanalPlay). Cette offre se focalise uniquement sur les séries TV ; ce qui lui permet d’échapper à la chronologie des médias qui sévit en France, dans la mesure où les séries ne sont pas concernées par ce fléau ravageur contribuant à alimenter le piratage.
L’objectif du groupe Canal+ est de faire contre-poids au rouleau compresseur que constitue Netflix en France. A cet effet, Canal+ Séries a été lancée avec une tarification légèrement moins onéreuse que le géant de la SVOD. Par exemple, la première offre débute à 6,99 EUR pour un seul écran.

Parmi les contenus disponibles au sein de Canal+ Séries, on trouve bien évidemment une pléthore de séries États-Uniennes très célèbres telles que 24 heures chrono, Dexter, Prison Break…, mais le point fort de cette offre réside surtout dans la possibilité d’accéder au catalogues des séries originales produites par Canal+ comme Engrenage, Versailles ou encore Guyane, etc..

L’inscription

Il n’y a rien de bien compliqué à ce stade, il suffit simplement de télécharger l’application MyCanal laquelle a été mise à jour à cette occasion. Ensuite, on s’abonne grâce à son compte Apple directement, ce qui nous évite de devoir faire des aller-retours exaspérants entre l’application et le site web.

L’utilisation

A l’issue de l’inscription, l’interface de MyCanal s’adapte pour faire la part belle à ce seul service, sauf si l’on dispose d’un autre abonnement Canal+ en parallèle (ce qui n’est pas mon cas).
L’interface de MyCanal Séries dans le cadre de cette offre est plutôt sobre et ce n’est pas plus mal quand on utilise une technologie d’assistance.
On navigue à travers les rubriques principales (Accueil, Téléchargements, Recherche, En plus) par le biais de la barre d’onglets située au bas de l’écran.

Sur le plan de l’accessibilité, j’ai pu constater plusieurs écueils dont les suivants :

  • Aucun en-tête n’est défini sur les différentes catégories de l’accueil, ce qui nous contraint à devoir réaliser des balayages linéaires perpétuels avec VoiceOver. Cela est d’autant plus regrettable que le rotor VoiceOver nous aurait permis de gagner du temps… ;
  • Une labélisation déplorable de nombreux boutons, y compris ceux de l’interface du lecteur vidéo ;
  • L’absence totale de pistes contenant l’audio-description ainsi que les sous-titres pour les personnes sourdes et mal-entendantes, même au sein des propres séries de Canal+.

Heureusement, on peut toujours profiter du son des vidéos en arrière-plan sur l’iPhone pour ménager l’autonomie, mais cet avantage eût plus de sens si la piste dédiée à l’audio-description eût été présente !

Conclusion

Lorsque le groupe Canal+ annonça le lancement de sa nouvelle offre, je fus enthousiaste en pensant que l’on aurait la possibilité d’en profiter dans de bonnes conditions, nonobstant notre handicap visuel… Qui plus est dans un pays où les acteurs de l’audiovisuel sont sensibilisés à l’accessibilité des contenus en général et à l’audio-description en particulier. Malheureusement, force est de constater que ce n’est nullement le cas.
A la lumière de ce triste constat, j’ai résilié mon abonnement avant sa date d’échéance et me contente désormais de l’utiliser jusqu’à son terme. Mon seul lot de consolation étant de savoir qu’il ne m’a rien coûté.

10 réflexions sur « Mon retour d’expérience avec Canal+ Séries sous iOS »

  1. Bonjour,
    J’utilise cette offre dans le cadre d’un abonnement à Canalsat et Canalplus. J’utilise l’application sur Apple TV 4g et, plus rarement, via ll’iPhone. La première solution est, d’ailleurs bien plus simple et .app, et le service sont parfaitement accessibles, à part un petit bug lors de la navigation dans les listes des séries. Les séries françaises ne sont, en effet, pas audiodécrites, mais, lors de leur diffusion, il n’y a pas, non plus d’audiodescription. En effet, aucune piste dédiée à l’audiodescription n’est disponible pour les programmes en replay sur l’app, ce qui est d’autant plus dommage que Canal diffuse beaucoup de film avec audiodescription. Bref, en ce qui concerne la SVOD, seul Netflix est à la hauteur de mes attentes, pour peu que l’on parle la langue dans laquelle le programme a été produit. Prime Video ne fait, d’ailleurs, pas mieux que Canal d’ailleurs. Des films audiodécrits dans Netflix, ne le sont pas chez Amazon (je pense à Jurassic Park en l’occurence)…

    1. Merci Aymeric pour ton retour.
      Je n’ai pas évoqué l’Apple TV car ce n’est pas un terminal mobile et parce que j’aurai surement l’occasion d’en reparler plus tard.
      Ceci dit, je pense que l’accessibilité de MyCanal sur l’Apple TV est surtout inhérente à d’autres spécificités techniques qui ne dépendent pas vraiment de la volonté de Canal+. 😉

  2. Je ne saurais trop recommander l’app d’ARTE. Outre qu’elle soit très accessible et gratuite, sa catégorie audio-description propose régulièrement de nouveaux contenus très divers, dont des séries très originales. Alors bien sûr, les programmes sont disponibles pour un temps défini,,qui est toutefois assez long dans bien des cas. On peut même créer un raccourci Siri vers la catégorie audio description. Et parmi les programmes non décrits, il y a aussi de quoi satisfaire les esprits curieux et ouverts. Dans le player, le glissement temporel est fastidieux avec Voice Over, ça pourrait être améliorer. Mais les développeurs, même si ils ne répondent pas quand on utilise le formulaire de contact, semblent être à l’écoute. Vous m’en direz des nouvelles.

  3. Bonjour,

    Canal en a rien à battre de l’accessibilité, My canal, dans sa version Web comme son application, comporte, et ce depuis de nombreuses années, Des problèmes avec Voice Over qui pourraient être résolus très facilement avec de la volonté.
    Concernant l’audio description, quand celle-ci est présente, elle n’est pas estampillée Studio Canal. La quasi-totalité de son contenu original en est dépourvue. Pis, quand un contenu de ce type est disponible, il faut absolument le regarder en direct. en effet, myCANAL, très scandaleusement, escamote la piste relative à l’audio description dans son programme à la demande. Conclusion, un Disabilities Act À la française est absolument nécessaire.

    Sofiane

    1. Eh bien eh bien Sofiane, quelle véhémence ! 😂
      Cette situation est d’autant plus aberrante que, dans les versions Blu-Ray des productions Studio Canal, il n’est pas rare de trouver la piste dédiée à l’audiodescription.
      Pour ma part, je ne serais pas surpris qu’il y ait une dichotomie entre les agissements de l’équipe responsable de la diffusion télévisée et celle du studio Canal lui-même.
      Autrement dit, c’est un peu le serpent qui se mord la queue (si tant est qu’il soit enclin à le faire, car le serpent est plus malin qu’on ne le pense).

    2. Bien d’accord ! J’en ai marre moi aussi de voir à quel point on est à la traîne, et à quel point nos chères assos ne font rien pour faire bouger les choses ! L’audiodescription devrait être obligatoire chez tous les diffuseurs et dans tous les formats, point !

      1. Paradoxalement, Netflix respecte davantage le public déficients visuels francophone sur sa plateforme que Canal+, dans la mesure où toutes ses productions Françaises sont systématiquement audiodécrites (et parfois c’est même le cas de certaines productions internationales)…

  4. Absolument, et c’est la raison pour laquelle mon abonnement à Canal va passer à la trappe.
    Concernant l’activité de nos chères associations, si celles-ci avaient une quelconque utilité, la dispositions scélérate relative à l’accessibilité des logements neufs contenu dans la loi ELAM, votée l’année dernière, n’aurait jamais vu le jour. Hélas

    1. Tu as bien raison ! Après tout, pourquoi contribuer à financer un service qui ne prend même pas en compte les personnes handicapées ; surtout quand il s’agit d’une entreprise française qui est sensée s’adresser à tout le monde (donc sans discrimination).
      D’ailleurs, la version Apple TV de Canal+Séries est truffée de bugs relatifs à l’accessibilité même si, dans l’absolu, elle est plus ou moins utilisable. Le bouquet, c’est l’énonciation toutes les dix ou quinze minutes de la progression de l’épisode par VoiceOver, dès lors qu’on a le malheur de toucher au curseur temporel de la vidéo. Et quand on as un home cinéma, bonjour les effets indésirables…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *