Prise en main du presse-papier universel d’Apple

Grâce à la disponibilité récente de macOS Sierra, le copier / coller entre produits Apple n’a jamais été aussi simple. Mais comment cela fonctionne-t-il au juste ?

Le presse-papier universel repose sur plusieurs fonctions de l’écosystème d’Apple, des espèces de briques logiciels communes à macOS et iOS :

  • iCloud, le service de stockage d’Apple dans le nuage : c’est notamment grâce à ce dernier qu’il est possible de profiter d’Apple Music ou encore de localiser un terminal perdu ou volé ;
  • Continuité, lequel inclue Handoff et Instant Hotspot afin d’envoyer des SMs, de partager sa connexion cellulaire, de passer des appels à partir de n’importe quel terminal ou encore de débuter la rédaction d’un document sur un appareil pour la reprendre depuis un autre périphérique.

Afin d’harmoniser cet écosystème, il est nécessaire de s’assurer des conditions suivantes :

  • Que tous les appareils sont bien connectés au même compte iCloud et avec un identifiant Apple unique… Donc on évite d’avoir des adresses différentes !
  • Qu’ils sont connectés au même réseau Wifi et que le Bluetooth est activé ;
  • Qu’ils sont tous à proximité les uns des autres.

Bien sûr, il est également nécessaire de s’assurer que Handoff est bien actif sur les appareils concernés, via leur fenêtre de réglages respectifs. Pour que le processus puisse s’effectuer sans heurt, les machines doivent être relativement récentes. Ainsi pour les Mac, il faut disposer au minimum :

  • D’un MacBook Air (mi-2012 ou modèles ultérieurs) ;
  • D’un MacBook Pro (mi-2012 ou modèles ultérieurs) ;
  • D’un MacBook (Retina, 12 pouces, début 2015) ;
  • D’un iMac (fin 2012 ou modèles ultérieurs) ;
  • D’un Mac mini (fin 2012 ou modèles ultérieurs) ;
  • D’un Mac Pro (fin 2013).

Concernant les terminaux iOS, le minimum requis est le suivant :

  • iPhone 5 et modèles ultérieurs ;
  • iPad Pro ;
  • iPad (4e génération) ;
  • iPad Air ou modèle ultérieur ;
  • iPad mini ou modèle ultérieur ;
  • iPod touch (5e génération) ou modèle ultérieur.

La première fois que je me suis servi du presse-papier universel d’Apple, c’était il y a quelques semaines lorsque Sierra et iOS 10 étaient encore en bêta. A cette époque, je pensais qu’il fallait passer par un processus bien spécifique à l’instar de la fonction AirDrop… Mais en fait point du tout ! Si toutes les conditions ci-dessus sont réunies, c’est vraiment magique puisqu’il suffit de copier n’importe quelle bribe de texte depuis un terminal Apple quelconque pour qu’il soit automatiquement transmis au presse-papier de tous les autres appareils connectés au même compte. C’est le genre de fonctionnalité qui peut s’avérer très pratique pour noter un numéro de téléphone sur le pouce, ou encore quand il est nécessaire de communiquer son mot de passe wifi à un ami par exemple !

Si vous avez bien suivi, il ne vous a certainement pas échappé que je n’ai pas évoqué Windows et pour cause, il n’est pas compatible avec cette fonction… Dommage pour nos amis qui n’ont pas de Mac mais ils pourront toujours se consoler s’ils ont plusieurs terminaux sous iOS ! 😆