Handicap visuel et étiquetage d’éléments : la NFC

La logistique et en particulier l’identification et l’étiquetage des objets demeure encore aujourd’hui une préoccupation pour la plupart des déficients visuels. Pour cette deuxième partie de notre guide, je me propose de faire un point sur la technologie NFC, laquelle nous permet de gérer l’étiquetage des éléments de manière un peu plus flexible que les codes-barres et les codes QR ! Continuer la lecture de Handicap visuel et étiquetage d’éléments : la NFC

Annonce : Projet de jeu accessible et collaboratif

Bonjour tout le monde,

Je m’appelle Audrey Cabrolier, étudiante en Master Architecture de l’Information à Lyon. Pour mon projet de mémoire, j’ai entrepris de m’intéresser aux jeux de société accessibles et collaboratifs. Pour ce projet, je travaille avec l’Institue de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT), lequel a développé un dispositif interactif qui permettra d’accueillir un plateau de jeu que j’ai prototypé et qui est une adaptation d’un jeu existant qui s’intitule le « Jeu du petit chaperon rouge ».

L’enjeu de ce projet est de rendre un jeu de société non seulement accessible à un public de déficient visuel, mais aussi de maximiser la collaboration entre ce public et les personnes voyantes afin qu’ils puissent construire une interaction sociale.

Pour atteindre cet objectif, j’ai besoin de votre aide à travers la participation à un questionnaire sur vos usages vis-à-vis des jeux de société. Tout le monde peut participer.

Merci pour votre participation. 😘

Audrey.

Aperçu de Be My Eyes pour Android

Be My Eyes est une application mobile qui facilite la mise en contact des déficients visuels avec des personnes voyantes à travers un réseau mondial pour les assister dans leur vie quotidienne. À l’occasion de sa disponibilité aujourd’hui sous Android, j’ai le plaisir de vous proposer une petite démonstration sonore en utilisant le lecteur d’écran natif de Google (TalkBack). Continuer la lecture de Aperçu de Be My Eyes pour Android

Handicap visuel et étiquetage d’éléments : Codes-barres et codes QR

Aujourd’hui, je vous propose un petit guide (divisé en deux parties) afin de faire le point sur les technologies ordinaires qui nous permettent d’étiqueter et identifier toutes sortes de choses pour maximiser notre autonomie en tant que personnes déficientes visuelles. Continuer la lecture de Handicap visuel et étiquetage d’éléments : Codes-barres et codes QR

Les bonus d’iOS 11 : Episode 1

Récemment, Apple a publié la nouvelle itération de sons système dédiée à l’iPhone et l’iPad. A cette occasion, j’ai le plaisir de vous proposer le premier épisode de la troisième saison des bonus d’iOS… Une série qui a connu un franc succès lors de la diffusion des deux premières saisons (consacrées à iOS 9 et iOS 10) au point que vous avez été nombreux à réclamer son retour sur Edencast. Continuer la lecture de Les bonus d’iOS 11 : Episode 1

Cupertino, nous avons un problème de conception

Jonathan Mosen est un entrepreneur, par ailleurs membre de la communauté des déficients visuels anglophones. Récemment, il a publié un article pour dénoncer les incohérences d’Apple en matière d’ergonomie sous iOS 11. Un texte auquel je souscris sans réserve et dont j’ai pris le temps d’adapter et traduire les principaux extraits dans notre belle langue afin de vous en faire profiter, chers amis du site Edencast. Bonne lecture.

Depuis la publication d’iOS 11, j’ai lu de nombreux articles affirmant qu’Apple ne conçoit plus de produits avec le souci de cohérence qui prévalait jadis. Ces arguments ciblent aussi bien les petits ennuis visuels que les incongruités de l’interface utilisateur. Ma première réaction face à ces articles a été de hausser les épaules et marmonner quelque chose du genre : « ce n’est pas si bon » puis de passer à l’article suivant. Ensuite, ce raisonnement m’est venu à l’esprit. Je crois que les utilisateurs de VoiceOver (le lecteur d’écran qui permet de rendre iOS accessible à des personnes aveugles comme moi) subissent également les conséquences qui découlent des incohérences d’Apple et du manque de respect des détails en matière d’ergonomie.

Je peux concevoir que l’hypothèse que je m’apprête à avancer puisse surprendre mon lectorat, dans la mesure où la plupart de ceux qui lisent mes articles sont plutôt des technophiles. Néanmoins, il y a aussi une partie d’entre eux qui sont (comme moi) des formateurs et je ne doute pas qu’ils soient en mesure de comprendre ce que je crois être un sujet de préoccupation majeur.

Les action du rotor constituent, à mon avis, une autre innovation ingénieuse d’Apple qui simplifie considérablement à l’utilisateur les choix appropriés selon le contexte (via un balayage vertical). Précédemment, la façon de fonctionner de ce rotor a toujours été plus ou moins cohérente. Le choix par défaut active souvent l’élément sous le curseur. Si vous souhaitez sélectionner une alternative, vous effectuez un balayage vers le haut ou vers le bas pour le localiser et vous réalisez un double-tape pour le valider. Lorsque vous l’avez fait, le rotor des actions est réinitialisé donc il n’y a aucune ambiguïté sur l’état du rotor puisque si vous double-tapez de nouveau, l’action par défaut sera réalisée. C’est simple, clair et facile à expliquer, et c’est facile pour des gens comme moi qui doivent former des personnes à l’utilisation de terminaux sous iOS.

Ce comportement est similaire dans la plupart des applications mais Apple l’a modifié dans Mail. Pour ceux d’entre nous qui l’utilisent dans le cadre professionnel, Mail est probablement l’une des applications les plus importantes sur notre iBidule. A mon avis, le système de boîtes mail unifiées disponible sous iOS est efficace car il me permet de gérer rapidement la grande quantité de courriels que je reçois quotidiennement au sein de différents comptes.

lorsque j’ai commencé à utiliser les bêta d’iOS 11, j’ai été légèrement agacé de constater que, après avoir supprimé un message dans Mail, le rotor des actions n’a pas été réinitialisé comme escompté. De fait, si vous effectuez un double-tappe sur le message suivant, ce dernier pourrait être tout bonnement supprimé. Je parle au conditionnel, car le système était très instable à cette époque. Si vous avez supprimé un message individuel et que la prochaine occurence est une conversation, le double-tape aura pour effet d’ouvrir le premier message du fil de la conversation. Mais si vous passez d’un message individuel à l’autre, alors il sera supprimé aussi.

Ce comportement est si peu orthodoxe de la part d’Apple et tellement incompatible avec le fonctionnement classique du rotor des actions que j’étais certain que nous avions à faire à un bug qui, une fois signalé, serait corrigé à temps dans la version finale d’iOS 11. Cela n’a pas été le cas et d’aucuns ont suggéré qu’il s’agit en réalité d’une caractéristique et non d’un bug.

iOS 11.1 est maintenant disponible en version bêta. Elle contient des corrections de bugs salutaires mais il est clair qu’au vu du soin particulier accordé au rotor dans mail, Apple a bien l’intention de faire en sorte que le rotor des actions se comporte différemment dans cette app.
Bien qu’il y ait encore quelques anomalies à corriger avant la version finale d’iOS 11.1, je soutiens fermement que ce qu’Apple a fait avec Mail établit un précédent dangereux et devrait être restauré.

De prime abord, cela peut être attrayant pour ceux d’entre nous qui reçoivent beaucoup de mails d’avoir la possibilité de répéter ce type d’action sur des messages qu’ils ne souhaitent pas ouvrir. Comme ce comportement tranche nettement avec le fonctionnement du rotor des actions partout ailleurs, Apple ajoutera davantage de verbosité pour la confirmation dans Mail sous iOS 11.1. Ce qui laisse perplexe, c’est que la position du rotor ne sera signalée à l’utilisateur qu’après l’énonciation de l’aperçu du message, ce qui devient de fait inutile puisque les gens sauront déjà s’ils souhaitent ouvrir ou supprimer l’élément bien avant d’écouter l’aperçu. Ne serait-il pas souhaitable de revenir à l’approche précédente où les utilisateurs savent que le double-tape effectuera l’action par défaut, à moins d’opter expressément pour une autre option ?

Beaucoup de gens ont la capacité de s’habituer à ce qu’Apple choisit de nous balancer. Si le comportement est prévisible, les gens s’adapteront. Malheureusement, ceux qui rencontrent le plus de difficulté sont ceux qui ne trouvent pas toute cette technologie intuitive. Quand j’échange au sujet d’iOS avec d’autres formateurs, il apparaît que le geste du rotor s’avère être un vrai problème pour de nombreux utilisateurs qui ont du mal à s’acclimater à ce type de geste pour influer sur ce qu’il contrôle. Désormais, les formateurs devront expliquer à leurs élèves que le rotor fonctionne plus ou moins partout de la même manière sous iOS, sauf à certains endroits comme dans l’application Mail. Pourquoi ? Allez savoir mais c’est une très mauvaise implémentation dans une interface utilisateur grand public.

En fait, il y a bien un autre endroit où le rotor des actions réagit de cette façon : le gestionnaire d’apps. Si vous fermez une application et que vous effectuez un double-tape sur les suivantes, iOS les fermera également. Alors pourquoi cela ne pourrait-il pas s’appliquer à Mail ? Je pense que les conséquences sont autrement plus graves dans cette dernière. Si vous avez laissé active l’option « Secouer pour annuler », il suffit simplement de secouer le mobile pour récupérer un message effacé par mégarde. Cependant, de nombreux utilisateurs désactivent systématiquement cette option car elle les perturbe.
En outre, il est facile de rouvrir rapidement une application fermée par erreur grâce à Siri par exemple, alors que l’utilisation du rotor des actions dans Mail a des conséquences bien différentes.

Apple a toujours été applaudie pour la cohérence de ses interfaces utilisateur et à juste titre. Mais quand elle s’empare de l’une de ses applications les plus utilisées et les plus importantes pour contrevenir à ses pratiques, c’est triste. En payant pour la qualité prémium des produits Apple, on s’attend aussi à ce qu’elle ne néglige pas ce genre de détails.

Plus de 80% de la population aveugle a plus de 65 ans. Elle n’a pas grandi avec ces technologies et pour elle, les utiliser relève souvent du parcours du combattant. Apple, tu as fait énormément en faveur de tous ces gens et la bonne chose à faire, c’est de nous rendre l’ancien fonctionnement cohérent du rotor des actions avec l’application Mail.

Source : Traduit et adapté de cet article en Anglais.

Aperçu d’iOS 11.1

Tandis qu’Apple publiait subrepticement iOS 11.0.1 en début de semaine à l’attention du grand public, elle se préparait parallèlement à proposer une toute autre version bêta (estampillée 11.1) aux développeurs de son écosystème, laquelle a été publiée hier soir. Or si la première n’apporte aucun changement inhérent à l’accessibilité, il en va autrement pour la seconde !

En manipulant cette version de manière intensive, j’ai l’impression qu’Apple s’est surtout appliquée à corriger des bugs introduits dans iOS 11.0, et l’on aurait tort de s’en plaindre ! Voici donc mes premières observations concernant cette mouture qui, rappelons-le, n’en est qu’au stade de première bêta :

  • La saisie de lettres accentuées fait son retour en mode tactile, du coup il suffit à nouveau de maintenir la voyelle durant quelques secondes pour afficher les lettres alternatives ;
  • A l’instar d’iOS 10, on peut de nouveau passer l’écran d’accueil en mode édition d’applications via le rotor VoiceOver afin de le réorganiser, ce qui simplifiera considérablement l’utilisation de cette fonction à celles et ceux qui ont des difficultés à réaliser un double-tape prolongé. Pour autant, le vilain « Actions disponibles » que l’on devait supporter en permanence sous iOS 10 demeure totalement absent malgré ces modifications et heureusement pour nos oreilles !
  • VoiceOver dispose désormais d’une nouvelle catégorie permettant d’influer sur les actions du rotor. Pour le moment, seul l’écran d’accueil est concerné par ces paramètres, mais il y a fort à parier que d’autres éléments viendront garnir cette fenêtre par le biais de futures versions du système.
  • VoiceOver annonce de nouveau automatiquement les notifications définies pour s’afficher sur l’écran de verrouillage sans aucune interaction de l’utilisateur… Ce qui nous évitera de devoir balayer l’écran comme c’est le cas dans les versions précédentes d’iOS 11 ;
  • La lecture d’un PDF semble avoir été stabilisée pour fonctionner à chaque utilisation ;
  • Chaque action réalisée par le biais du rotor est désormais systématiquement confirmée vocalement et en braille par le lecteur d’écran, comme la suppression d’une conversation dans l’application Messages, la suppression d’un courriel, etc..

Il s’agit de premières observations, donc il n’est pas exclu que d’autres problèmes aient été également résolus par l’équipe en charge de l’accessibilité chez Apple. iOS 11.1 est actuellement réservé aux développeurs et nul ne connaît sa date de disponibilité au grand public. Quoi qu’il en soit, on peut tout de même se réjouir de la réactivité de son éditeur pour pallier les bugs qu’il a lui-même introduits dans la première mouture… Des dysfonctionnements essentiellement imputables au calendrier imposé par la sortie de la nouvelle génération d’iPhone mais ça, c’est une autre histoire.

Dernière mise à jour : 28 septembre à 17h29.

Apple et l’audio-description, une idylle durable en prévision

En 2015, nous avions publié un article sur Edencast concernant l’absence de contenu en audio-description au sein des boutiques d’Apple. Une question d’autant plus pertinente à l’époque, qu’il s’agit d’un marché en pleine croissance et que cette entreprise propose un boîtier multimédia intégralement accessible : l’Apple TV et qu’il existe de plus en plus de productions audio-décrites à l’international. Heureusement, la situation s’est notablement améliorée durant ces deux dernières années !

En effet, après avoir timidement fait quelques efforts envers le public déficient visuel États-Unien, il semble que le contenu audio-décrit soit de plus en plus présent dans l’iTunes Store, y compris dans nos chères contrées.

C’est ainsi qu’en effectuant quelques recherches hasardeuses, je suis tombé sur un grand nombre de films audio-décrit, aussi bien des productions récentes qu’anciennes, tant Françaises qu’étrangères ! Plus intéressant encore, ce contenu est accessible depuis tous les terminaux Apple, de l’iPhone en passant par l’iPad et le Mac jusqu’à l’Apple TV. Il est donc possible de mettre la main sur des films disponibles à l’achat mais il y en a également un certain nombre en location.

Alors, si vous avez envie de tenter l’aventure, il vous suffit de saisir les termes « description audio » dans le champ de recherche par exemple.

Bonne séance. 😸

Astuce : Transférer des sonneries sur l’iPhone via iTunes

Publié en même temps qu’iOS 11, iTunes 12.7 inaugure une nouvelle manière de gérer le contenu des iBidules. Le logiciel se recentre désormais sur le contenu (la musique, les podcasts, les séries…) et ne stocke plus les applications et les sonneries iOS. Donc, si vous vous êtes confectionné des sonneries personnalisées et que vous devez effectuer une restauration de votre terminal à l’aide des dernières versions d’iTunes pour une raison quelconque, vous ne retrouverez plus vos sonneries dans un premier temps… Mais rassurez-vous tout n’est pas perdu !

En effet, nous vous proposons une petite astuce qui devrai rapidement vous permettre de retrouver vos chères petites musiques :

  1. Brancher l’iPhone à son ordinateur puis lancer iTunes ;
  2. Sélectionner l’intégralité des sonneries personnalisées au format M4R que vous souhaitez transférer sur l’iPhone via le Finder (ou l’explorateur Windows), et taper CMD +C sur Mac (ou CTRL+c sur PC), pour les copier dans le presse-papier ;
  3. Afficher l’iPhone au sein d’iTunes en appuyant sur son nom s’il ne l’est pas déjà ;
  4. A l’aide de la barre latérale d’iTunes, naviguer jusqu’à la catégorie intitulée « Sons » inhérente au terminal iOS ;
  5. Presser le raccourci CMD+V à cet endroit sur Mac (ou CTRL+V sur PC dans la zone de liste), afin de transférer toutes les sonneries copiées précédemment. Normalement, iTunes émettra instantanément les 3 notes signalant la fin d’une synchronisation. Sur PC, il peut être nécessaire de cliquer sur le bouton terminer si les 3 notes ne se font pas entendre.

Source : les forums de discussions d’Edencast.

Jean-Philippe